Quelles démarches suivre après un licenciement?

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 27 janv. 2021

Se faire licencier n’est jamais une épreuve agréable. La charge psychologique est difficile à assumer et le moral est au plus bas. Pourtant avec une bonne méthode et de la discipline, il est possible d’entrevoir les nouvelles opportunités. Voici quelques démarches à suivre pour se tourner activement vers l’avenir.

licenciement

Effectuer les démarches administratives

La paperasse, c’est sans doute ce dont on a le moins envie de se préoccuper après un licenciement. Pourtant au plus vite vous serez en ordre, au plus vite vous pourrez aller de l’avant ! Tout d’abord, assurez-vous de bien avoir tous les documents indispensables pour prétendre à vos indemnités de chômage et à votre futur job.

Dès le premier jour suivant la fin de votre contrat, vous pouvez introduire une demande d’allocation auprès d’un organisme de payement : la CAPAC (Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage) ou votre syndicat respectif si vous êtes syndiqué.

Pour constituer votre dossier, l’organisme de payement a besoin de plusieurs informations :

  • Votre carte d’identité et votre carte de banque (ou numéro de compte) ;
  • Le formulaire C4 remis par l’ex-employeur (vérifiez bien que le motif figure sur le C4 car sinon celui-ci ne pourra pas être valider par l’organisme de payement)
  • Éventuellement les C4 précédents, si le dernier ne suffit pas à justifier la période de travail nécessaire pour bénéficier des allocations de chômage
  • Le formulaire C6 délivré par votre mutuelle si vous étiez inapte au travail ;
  • Le formulaire C109 (disponible auprès de l’organisme de payement) si vous n’avez pas encore reçu votre C4 ou votre C6
  • L’attestation A23 qui atteste de votre inscription comme demandeur d’emploi au service régional de l’emploi : la VDAB (Flandre), Actiris (Bruxelles) ou le Forem (Wallonie)/ l’ADG (Communauté germanophone).

En d’autres termes, mieux vaut insister auprès de votre ancien employeur pour recevoir rapidement les documents attestant de votre licenciement afin que vous puissiez bénéficier au plus vite des aides existantes. Il est également préférable de s’inscrire à un service régional de l’emploi avant de se rendre à l’organisme de payement.

Enfin, si vous répondez aux conditions pour bénéficier des allocations, vous serez indemnisé à partir de la date de la demande. Vous avez donc intérêt à vous présenter à votre organisme de paiement dès le début de votre chômage même si vous ne possédez pas encore tous les documents requis.

Pour plus de précisions sur les démarches administratives, cliquez ici.

Pour un résumé des étapes à suivre, regardez la vidéo ci-dessous :

>> A lire aussi : Comment rebondir après un licenciement?

Mettre à jour son CV

Le licenciement est également l’occasion de dresser le bilan de vos compétences et de mettre à jour votre CV. Votre dernière expérience, bien qu’elle se soit mal terminée, représente un plus à inscrire sur votre CV. Vous avez certainement appris de nouvelles choses et développé de nouvelles qualités. Votre âge et les différents paramètres de votre profil ayant éventuellement changés depuis votre dernière recherche de travail doivent être actualisés.

Rechercher de l’emploi

Prenez tout d’abord du temps pour vous. Faites-le point sur votre situation et détendez-vous. Ne versez toutefois pas dans le farniente, certes vous pouvez vous accorder une période de repos mais ne vous enlisez pas dedans. Cet immobilisme pourrait inquiéter vos proches, vous miner rapidement et vous faire perdre des opportunités d’emploi.

Pensez donc sporadiquement à regarder les offres d’emploi, selon votre gré et vos envies. Mais forcez-vous un peu tout de même. Une telle attitude vous permettra de rester optimiste et de vous tourner activement vers l’avenir. Courage !

>> A lire aussi : 7 signes qui annoncent votre licenciement

>> Consultez toutes nos offres d’emploi