Quels diplômes permettent de trouver rapidement du travail?

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 26 nov. 2020

Alors que certains peinent à trouver un emploi, d'autres sont engagés tout de suite après leurs études. En effet, certaines formations - Coronavirus ou non- permettent de faire son entrée rapidement dans le monde du travail. En voici une liste non exhaustive, publiée par HLN/Jobat.

architecte

1) Dentiste

Tous les diplômés dans cette branche n'ont pas à être préoccupés par la recherche d'emploi. La preuve : tous les étudiants qui ont été diplômés en 2018 en dentisterie ont été engagés un an plus tard.

2) Médecine

Il faut s'accrocher pour étudier la médecine : examen d'entrée, années théoriques, assistanat, etc. Mais les nombreuses années d'études et les stages sont payants et garantissent un avenir sûr et confortable. En 2018, un an après avoir obtenu leur diplôme, seuls 0,7 % des alumnis ne travaillaient pas encore à ce moment là.

3) Soins infirmiers

La formation d'infirmière a pour particularité de ne pas durer trop longtemps (3 ans) et se situe entre l'enseignement secondaire et le supérieur. La pratique occupe une place importante dans cette formation. Après un an (en 2018), seulement 1,1 % des diplômés n'étaient pas au travail.

4) Architecture

Il s'agit d'un secteur qui -malgré la crise- reste effervescent. Nous construisons et rénovons beaucoup en Belgique. Et il faut des architectes pour concevoir tous ces bâtiments. Tous les étudiants alumnis en 2018 ont trouvé un emploi un an plus tard. A noter qu'après l'obtention du diplôme, un stage rémunéré de deux ans est prévu.

5) Vétérinaire

Quiconque combine l'amour des animaux avec les connaissances médicales a un avenir. Après un an (en 2018), seulement 1,1 % des diplômés n'étaient  pas employés.

Plus loin dans la liste on retrouve : les masters en sciences et ingénierie industrielles (1,2 %), en sciences appliquées (1,2 %), en sciences pharmaceutiques (1,3 %), la licence professionnelle en soins de santé (1,4 %) et la licence académique en droit, en notariat et en criminologie (1,6 %).

>> A lire aussi : Coronavirus : 4 secteurs où l'emploi se porte bien

>> Consultez toutes nos offres d'emploi