Quels sont les diplômes les plus recherchés sur le marché du travail ?

Date de publication: 2 sept. 2022

Les diplômes en mathématiques, ingénierie, technologie, sciences appliquées ou TIC ont la cote sur le marché du travail, d'après une étude de la VDAB.

salaire en fonction du diplôme

Pour la plupart des élèves, l'année scolaire 2021-2022 est déjà terminée. Les jeunes diplômés profitent encore des derniers jours estivaux et commencent à postuler pour leur premier emploi. Mais comment savoir si on a toutes les chances de son côté ? Quels sont les diplômes les plus recherchés sur le marché du travail ?

Le VDAB (équivalent flamand du Forem) a récemment publié son rapport 2022 sur les jeunes quittant l'école. Il ressort concernant les diplômés de l’année scolaire 2019-2020, qu’après un an 6,6% d’entre eux étaient toujours à la recherche d’un emploi. Selon le VDAB, il s'agit du plus faible pourcentage de demandeurs d'emploi depuis dix ans. La part des demandeurs d'emploi est la part ou le pourcentage des jeunes ayant quitté l'école qui sont enregistrés auprès du VDAB comme demandeurs d'emploi un an après avoir quitté l'école.

Pour trouver un emploi, le diplôme obtenu continue de jouer un rôle majeur. Plus le diplôme est élevé, plus vous pouvez trouver rapidement un emploi. Le rapport montre que, parmi tous les jeunes sortis de l'école qui ont cherché un emploi sans qualification après le 1er juillet 2020, 23,4 % en moyenne étaient toujours à la recherche d'un emploi après un an. Parmi les jeunes ayant quitté l'école avec un certificat ou un diplôme de l'enseignement secondaire, 8,1 % n'avaient toujours pas d'emploi après un an. Parmi les sortants ayant un diplôme supérieur, la part des demandeurs d'emploi était de 2,4 %.

Plus d’emploi pour plus d’étude

Ceux qui ont quitté l'école après une année de spécialisation ont trouvé plus rapidement un emploi sur le marché du travail. Cela s'applique tant à l'enseignement secondaire professionnel qu'à l'enseignement secondaire technique.

Il ressort également étudiants qui ont suivi une année de spécialisation dans le domaine d'étude "Nutrition" ont notamment trouvé du travail beaucoup plus rapidement que les autres étudiants qui ont arrêté après la sixième année.

Ceux qui ont remarquablement bien réussi sur le marché du travail étaient tous des diplômés de l'enseignement professionnel supérieur. Un an après avoir dit adieu à leur vie d'étudiant, seuls 2,6 % étaient encore inscrits comme demandeurs d'emploi. Ce chiffre est presque identique à celui des bacheliers professionnels (2,4 %) et des masters (2,3 %).

Diplômes privilégiés

Les diplômés en mathématiques, ingénierie, technologie, sciences appliquées ou TIC, qu'ils aient un niveau de formation supérieur ou inférieur, ont continué à trouver leur place sur le marché du travail sans heurts entre les étés 2020 et 2021. En particulier ceux qui ont suivi les études de "sciences pharmaceutiques", "architecture", "sciences appliquées" et "sciences et technologies industrielles".

Les personnes titulaires d'un diplôme lié aux soins de santé ou à la pharmacie ont également eu peu de difficultés à trouver un emploi. C'est également le cas pour les profils informatiques, quel que soit leur niveau d'étude. Les mieux lotis étaient les diplômés en informatique.
Ce qui était déjà présent lors de la crise sanitaire, n'a pas encore changé : le secteur des soins continue de se battre avec une pénurie de personnel. Ceux qui quittent l'école avec un diplôme en soins de santé trouvent très facilement leur place sur le marché du travail.

L’enquête démontre également que les femmes obtiennent de meilleurs résultats sur le marché du travail. Parmi les jeunes sortis de l'école en 2020, 5 % étaient toujours à la recherche d'un emploi après un an. Pour les hommes, cette proportion est de 8 %.

>> À lire aussi : Je n'ai pas de diplôme. Que faire pour trouver un emploi ?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi