Qui travaille le plus le jour de la fête du travail?

Publié : lundi 30 avril 2018 Par

Si certains font le pont pour profiter d’un long week-end, d’autres sont contraints de travailler. Quels sont donc ces métiers qui ne s’arrêtent pas à l’occasion de la fête du travail?

1er mai

Parmi les métiers qui continuent à exercer le 1er mai, on retrouve en première position, les serveurs. Ils sont suivis de près par les cuisiniers, manutentionnaires, infirmiers, caissiers. Les militaires arrivent en sixième position.

Quels sont les conditions?

De manière générale, les travailleurs peuvent être occupés un jour férié dans les cas de dérogations où le travail du dimanche est autorisé. Dans ce cas, le travailleur a droit à un repos compensatoire d’un jour complet lorsque ses prestations de travail ont duré plus de 4 heures ou d’une demi-journée si ses prestations de travail n’ont pas excédé 4 heures. Le repos compensatoire doit coïncider avec un jour normal d’activité du travailleur.

Quid de leur salaire?

La rémunération pour un jour férié comme le 1er mai est égale à la rémunération que le travailleur aurait normalement gagnée s’il avait réellement travaillé ce jour-là, comme l’explique le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Cette rémunération comprend donc non seulement le salaire de base mais également les primes et autres avantages que le travailleur aurait perçus s’il avait travaillé ce jour-là.

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018 

Retour à la liste