Quid de votre salaire en cas de grève?

Publié : lundi 9 octobre 2017 Par

Une partie des cheminots sera en grève ce mardi 10 octobre. Que vous preniez le train ou non, il y a un risque d’arriver en retard au travail. Voire pas du tout si ces grèves impactent fortement votre ligne. Mais quid de votre salaire? questionnent nos confrères de l’Écho.

Ce mardi 10 octobre, des perturbations sont à prévoir au sein du réseau SNCB et TEC. La CGSP Tram-Bus-Métro et la CGSP-Cheminot ont en effet déposé des préavis de grève générale. Sur le rail, celle-ci débutera à partir du 9 octobre à 22h jusqu’au lendemain à la même heure. “La SNCB regrette que cette grève puisse perturber le voyage de ses clients”, selon un communiqué de presse.

Si vous avez l’habitude de vous rendre au travail en train, sachez que votre employeur compte malgré tout sur votre présence au bureau ce mardi. Un jour de grève ou des embouteillages sur les routes n’y changent rien.

D’ailleurs, si vous arrivez en retard ou pas du tout à votre travail, votre employeur n’est pas obligé de payer votre salaire pour les heures non prestées. En effet, cette grève a été annoncée et relayée depuis plusieurs semaines par les médias. Vous avez donc eu le temps de prendre vos dispositions ou de vous organiser autrement: jour de congé ou de récupération, mais aussi covoiturage ou télétravail.

En résumé, c’est seulement en cas d'un événement imprévu sur le chemin du travail et indépendant de votre volonté que vous aurez droit à votre salaire. Pour un problème connu à l’avance, ce ne sera en principe pas le cas. “En principe” car le paiement des heures non prestées en cas d’arrivée tardive dépend toujours de la politique de l’entreprise.

Retour à la liste