Passer au contenu principal

Repenser son recrutement

Date de publication: 10 déc. 2021
Catégorie:

Diversity

Une guerre de talents doublée d’une crise sanitaire. Le monde de l’emploi a bien changé. Pas facile de répondre aux nouvelles attentes des demandeurs d’emploi et des travailleurs. Il faut repenser son recrutement.

Depuis plusieurs années déjà, la concurrence au sein du marché de l’emploi se fait de plus en plus rude et les situations pénuriques demeurent. Aujourd’hui, le contexte s’est complexifié, la guerre des talents se situe à toutes les échelles des organisations. Plusieurs sociétés voient leurs activités ralentir en raison d’un manque de personnel. 

La crise sanitaire, elle aussi, est venue changer la donne et à transformer les attentes des travailleurs. Avec le télétravail qui est devenu obligatoire, nombreux sont les employés qui ne veulent plus perdre de temps dans les transports. Nombreux sont ceux aussi qui veulent combiner le télétravail avec des prestations dans un bureau à proximité de leur domicile. 

Recruter encore et encore 

La situation est devenue bien compliquée pour recruter… Ainsi, Adecco, société spécialisée dans les services RH, veut-elle redoubler d’efforts pour accompagner ses clients – les employeurs – et proposer des solutions novatrices et agiles pour répondre à leurs besoins. «Notre objectif est de se tourner à la fois vers les employés en essayant de les convaincre de changer de job, et vers les demandeurs d’emploi en leur proposant des formations à de nouveaux défis», explique Jan Dekeyser, Head d’Adecco Belgique et Luxembourg 

Jan Dekeyser, Head d'Adecco Belgique et Luxembourg

Jan Dekeyser, Head d’Adecco Belgique et Luxembourg 

Pour mener à bien ses missions, Adecco recrute dès à présent (et pour 2022) environ 240 personnes. En connaisseuse de cause, la société sait qu’elle doit insister sur d’autres aspects pour attirer les candidats: «La balance entre le télétravail et la possibilité de travailler de manière flexible, le maintien du lien social grâce au travail hybride, le travail physique à proximité de chez soi, l’équilibre vie privé et vie professionnelle, etc. sont des aspects très importants à prendre en compte.  

Et encore plus au sein des PME, qui n’ont parfois pas de département RH. Ces petites sociétés ont dû changer la façon de fournir leurs services mais elles doivent aussi s’adapter à la demande de leurs collaborateurs.»  

Adecco

Flexibilité, confiance et diversité 

Autre aspect important: les horaires de travail flexibles et la question du management à distance.  

«Aujourd’hui, le collaborateur ne veut plus travailler selon des heures ou des périodes. Il est plus intéressant de proposer des prestations de travail sur des ‘‘targets’’», explique Jan Dekeyser.  

«Gérer une équipe en présentiel est complétement différent d’une gestion distancielle ou hybride. Nous voyons chez nos clients et même en interne, qu’une formation est nécessaire pour apprendre à travailler dans un monde devenu 50% virtuel. La confiance, elle aussi, est beaucoup plus importante aujourd’hui. Il ne faut plus chercher à contrôler son équipe mais bien lui faire confiance», complète-t-il. 

Mais la crise sanitaire n’est pas seulement venue complexifier le marché de l’emploi, le recrutement et les attentes des candidats, comme le constate Jan Dekeyser: «Un des éléments très positifs du Covid, c’est qu’il a permis d’avoir une diversité plus grande. Certaines personnes ont besoin d’aide car elles souffrent d’un handicap. Avec le télétravail, il a été plus facile de les accompagner. Sur le long terme, et grâce aux possibilités techniques nous pouvons intégrer davantage de diversité dans les effectifs», conclut-il. 

Julie Delcourt