Reprise des missions Explort à l’étranger

Rédigé par: Sarah Poucet
Date de publication: 14 août 2021

Awex

Après une période en distanciel, les premiers candidats Explort repartent à l’étranger dès la fin août. La prochaine sélection aura lieu le 17 août.  

Comme toutes les autres activités de l’AWEX, le programme Explort a été entièrement digitalisé depuis octobre 2020. Les participants ont donc effectué leur prospection de marché à distance, par visio-conférence. Plusieurs de ces stages en distanciel ont apporté des résultats intéressants et certains engagements. Toutefois, entreprises et stagiaires s’accordent à dire que rien ne vaut un contact en présentiel. « Les entreprises ont constaté les limites du distanciel. Créer des relations durables avec des clients sans être sur place, c’est impossible. » souligne Nicolas Ravenel, coordinateur du programme Explort. Maintenant que la situation sanitaire se débloque, le présentiel reprend et les premiers candidats s’envoleront vers leurs destinations respectives à la fin du mois d’août.

Ravenel

Au sortir de cette crise sanitaire, le programme reste toujours aussi pertinent. La Wallonie continue d’ailleurs à financer et mettre en avant cette opportunité pour les jeunes de se faire une première expérience à l’international. Pour les entreprises wallonnes impactées par la crise, c’est une solution d’autant plus intéressante, pour faire face aux difficultés, qu’elle présente des coûts raisonnables puisque l’AWEX couvre les frais de la mission à l’exception des frais de voyage.

Se former sur le terrain

Le programme Explort offre la possibilité aux candidats sélectionnés de se former concrètement sur le terrain au commerce international. Deux possibilités s’offrent à lui : soit réaliser une mission pour le compte d’une entreprise wallonne exportatrice ou au sein d’un bureau de l’AWEX à l’étranger.

Tout commence par la recherche d’un projet, pendant laquelle le candidat est accompagné par un coach pour trouver la mission qui lui permettra de développer ses compétences. L’AWEX dispose d’un portefeuille de projets très variés et organise des rencontres candidats-entreprises pour faciliter ces recherches.

LA force du programme réside dans la liberté de choix basée sur les atouts du candidat et sur ses centres d’intérêts. Une fois le projet trouvé et défini, le candidat commence alors une formation de quelques semaines en business international, avant de travailler au sein de l’entreprise, en Wallonie, pendant environ un mois. Il découvre ainsi les produits de la société et ses attentes en termes d’internationalisation. C’est ensuite le moment de s’envoler pour mettre cet apprentissage en pratique. Ce séjour de deux mois à l’étranger, bien plus long qu’une mission traditionnelle d’export manager, permet de découvrir en profondeur les dimensions économique et culturelle du marché. Le stagiaire revient donc avec un tas d’informations précises et pertinentes pour l’entreprise. Une occasion unique de se challenger, d’oser et de renforcer la confiance en soi !

En fin de programme, pas de diplôme mais une certification. Le candidat est évalué en continu. « Le stagiaire a une obligation de moyens, pas de résultats. Quand il est à l’étranger, il doit tout mettre en œuvre pour réussir à atteindre les objectifs qui lui sont confiés par l’entreprise. » précise Nicolas Ravenel. Du côté des sociétés, ces quelques mois servent véritablement de période d’essai. Et si tout se passe bien, un contrat n’est jamais loin. En effet, le taux de mise à l’emploi du programme est de plus de 85%. 

Une possibilité de reconversion

Le programme Explort s’adresse aux étudiants des filières économique, commerciale, de gestion ou tournées vers l’internationale mais aussi et surtout aux demandeurs d’emploi ! Organisé en partenariat avec le Forem, Explort est en effet conçu pour offrir une chance d’acquérir une première expérience professionnelle ou de se reconvertir pour quiconque souhaite se diriger vers le commerce international. Une des conditions est d’être en possession d’un baccalauréat ou d’un master, peu importe le domaine. « Le succès du programme, c’est justement que des personnes qui n’ont aucun bagage économique ou commercial deviennent business developper. Ce sont nos plus beaux succès. » ajoute encore le coordinateur du programme. Avoir des compétences dans un domaine totalement différent peut d’ailleurs présenter des avantages pour comprendre des marchés spécifiques. Ainsi, un passionné d’aviation pourra se tourner vers le marché de l’aéronautique.

En bref, ce n’est pas une formation spécifique mais bien l’audace, la fibre business et un objectif précis qui sont attendus des candidats.

 

Note :

La prochaine sélection aura lieu le 17 août, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 août.

La sélection suivante se tiendra mi-septembre.

Retrouver toutes les informations