Retour au bureau : je reviens d’une zone rouge ou orange, que dois-je faire ?

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 22 juil. 2020

Vous vous trouvez actuellement à l’étranger dans une zone rouge ou orange ou vous vous apprêtez à partir pour une zone orange ?  Voici quelques précautions à prendre auprès de votre employeur pour éviter tout malentendu.

lockdown

L’été a pointé le bout de son nez et l’exode estival a commencé. Depuis la mi-juin, plusieurs pays ont rouvert leurs frontières aux vacanciers mais de nouveaux foyers de contamination sont apparus sporadiquement. Certaines régions ont été reconfinées et des zones rouges et oranges ont été déterminées.

Vous vous trouvez actuellement à l’étranger dans une zone rouge ou orange ou vous vous apprêtez à partir pour une zone orange ? La situation risque encore d’évoluer mais voici déjà quelques précautions à prendre auprès de votre employeur pour éviter tout malentendu. L’important c’est de communiquer et d’éviter toute contamination fortuite !

1) Vous revenez d’une zone rouge

Le gouvernement a décidé que toute personne de retour d’une zone rouge doit respecter une quarantaine de deux semaines et se faire tester par un médecin. Il en va de soi que vous devez informer votre employeur.

Contraint à rester à la maison, deux solutions s’offrent à vous. Télétravailler ou non. Si le télétravail est possible, vous recevrez le salaire du travail effectué. Le médecin vous délivrera ce qu’on appelle un certificat de quarantaine. Cela signifie que vous êtes apte au travail mais que vous ne pouvez pas venir travailler. Si travailler à domicile est impossible, votre manager peut vous mettre au chômage temporaire pour cause de force majeure due au Covid-19.

Le cas échéant, vous prétendez à l’incapacité de travail. Vous aurez droit à votre salaire ou à une indemnité de maladie, à condition que vous présentiez un certificat médical valable.

2) Vous revenez d’une zone orange

Même logique que pour la zone rouge : prévenez votre patron, c’est à lui de prendre la décision quant à votre retour au travail ou non. Le test et la quarantaine ne sont pas obligatoires pour la zone orange mais fortement recommandés. Si vous refusez de vous faire dépister, vous pouvez retourner travailler, au risque de contaminer les autres…

L’idéal serait de discuter avec votre employeur et de convenir d’un terrain d’entente : pour préserver la sécurité de vos collègues, il serait peut-être mieux que vous vous isoliez temporairement. Pourquoi ne pas travailler dans un bureau à part ou tout simplement télétravailler ?

3) Vous allez partir en vacances dans une zone orange

Peut-être faut-il penser à reporter vos vacances, après tout, on essaye de limiter au maximum la recrudescence du nombre de contaminés. Si malgré tout, vous décidez quand même de partir, anticipez votre retour. Prévenez déjà votre patron et discuter des modalités et des mesures à prendre vos vacances une fois terminées.

Update : A partir du 1er août tous les voyageurs qui se rendront à l'étranger, que ce soit à pied, à vélo, en voiture ou en avion, devront remplir un formulaire. Cette décision fait suite au Conseil National de Sécurité qui s'est tenu le 23 juillet dernier.

Jusqu’à maintenant, le formulaire n’était à remplir que pour les personnes revenant de zone rouge. Les touristes belges qui reviennent de l'étranger devront remplir le formulaire 48 heures avant leur retour, indique Le Soir.

En cas de non-respect, les vacanciers pourront recevoir une amende de 250 euros.

Le formulaire déjà disponible sur le site du SPF Affaires étrangères doit encore être actualisé, cela ne prendra que quelques jours. Le document en anglais est aussi disponible.

>> A lire aussi : Vacances à l'étranger : les pays où vous pouvez vous rendre à partir du 15 juin

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi