Se décider

Lorsque la première entrevue s'est bien déroulée, vous serez généralement invité à  vous présenter une deuxième fois.

Ce deuxième rendez-vous diffère du premier sur plusieurs points:

  • L'entretien est plus intensif et dure plus longtemps, puisqu'il va falloir se décider bientôt
  • La première entrevue est souvent menée par une personne d'un bureau de recrutement ou par un responsable du personnel, alors qu'à  la deuxième, un responsable de votre futur département est souvent présent également.
  • Votre statut de candidat privilégié par l'entreprise vous met presque sur le même pied que votre interlocuteur. Cette position vous permet de poser plus de questions (critiques) sur votre future fonction et sur l'entreprise.

Si vous vous rendez compte, soit après le premier ou même après le second entretien, que le travail ne vous convient pas, n'hésitez pas à  décrocher. Les personnes qui postulent ont souvent peur de "décevoir" le recruteur en abandonnant. Un candidat qui prévient à  temps que le travail ne lui convient pas sera pourtant plus apprécié que celui qui remet sa décision à  la fin de la procédure d'embauche.

Un refus n'est pas à  exclure, même après plusieurs entretiens. Vous n'êtes pas le seul à  répondre aux offres d'emploi. Ne considérez pas le refus comme un échec ou une perte de temps. Considérez plutôt que c'est une expérience en plus pour la suite. Chaque entretien ou procédure de sélection vous en apprend plus sur les questions que posent les recruteurs, ce qui est important pour eux, comment répondre aux questions, comment se vendre au mieux ...

Si vous voulez être sûr de faire le bon choix, soyez sûr de le faire pour les bonnes raisons. Un salaire alléchant, des entrevues réussies, une image branchée de l'entreprise... ne sont pas des raisons suffisantes pour accepter le travail. Il faut que vous aimiez votre nouveau travail et que vous vous sentiez à  l'aise dans l' esprit de l'entreprise.

Une réflexion approfondie sur les sujets ci-dessous vous aidera à  prendre votre décision:

Salaire:

Il ne déterminera pas votre satisfaction professionnelle, mais il est néanmoins très important. Vous devez après tout pouvoir payer vos factures et votre loyer. Pour avoir un aperçu des salaires courants dans votre secteur/fonction, jetez un œil à  notre rubrique: Compas des Salaires.

La culture de l'entreprise:

Dès que vous entrez dans une société, vous aurez un aperçu de sa culture, de son esprit. C'est un élément décisif qui définira votre plaisir ou votre dégoût à  aller travailler. N'hésitez pas à  demander au recruteur de faire un petit tour dans l'entreprise afin de sentir l'ambiance de travail.

Evolution au sein de l'entreprise:

Si vous n'êtes pas vraiment satisfait de ce que vous propose l'employeur (par ex. en termes de salaire), mais que vous tenez beaucoup à  ce job, informez-vous sur les possibilités d'évolution et tentez d'obtenir du recruteur quelques engagements (par ex. une augmentation ou un changement de statut après 6 mois ou 1 an). Si possible, arrangez-vous pour que ces engagements soient fixés par écrit.

L'étranger:

Si votre nouvel emploi implique des voyages à  l'étranger, tachez d'en connaître le contenu et l'ampleur. Combien de fois devrez-vous aller à  l'étranger? Et pour combien de temps? Ces tâches peuvent sembler excitantes et évoquer l'aventure au début, mais peuvent également vous peser s'il s'avère que vous devez partir plus souvent et plus longtemps que prévu.

Votre patron/vos collègues:

Si le patron reprend sévèrement un des collaborateurs pendant l'entretien d'embauche, ce n'est pas bon signe. Vérifiez si le courant passe et demandez à  faire un tour dans votre futur département. Cela vous permettra d'avoir un aperçu de vos collègues.

Réseaux:

informez-vous auprès de vos amis, votre famille ou vos connaissances pour voir s'ils connaissent quelqu'un qui travaille dans cette entreprise. Vous pourrez ainsi obtenir des informations complémentaires sur votre employeur.

Retour à la liste