Se sentir chez soi dans son premier emploi, c’est possible !

Le passage d’étudiant à travailleur peut être un passage qui fait peur. C’est le moment où on a le plus de doutes, de questionnement sur sa carrière, son avenir et surtout, sur son bien-être au travail. Kotplanet part donc à la rencontre de jeunes starters qui débutent leur carrière professionnelle.

On plonge alors dans le grand bassin du milieu professionnel sans vraiment savoir si on pourra nager. La Société Wallonne des Eaux porte un grand intérêt envers les jeunes diplômés et sur leur bon développement au sein d’un poste. Une manière de répondre à leurs attentes dès leur premier emploi. Kotplanet est allé à la rencontre d’Adrien Ninane, nouvel arrivant au département des formations à la SWDE.

SWDE

Au service de la société 

Tous les employés de la SWDE s’engagent à réaliser la même mission : produire de l’eau potable, la distribuer au mieux à travers la Wallonie et bien sûr, offrir les meilleures structures pour que ce soit faisable (parce que l’eau c’est la vie!). Depuis bientôt 1 an, Adrien s’est lui aussi engagé dans cette mission avec la casquette de coordinateur de projets de formation à la SWDE. Un intitulé assez flou, mais qui prend tout son sens au sein de l’entreprise. « Mon boulot, c’est de faire en sorte que chaque nouveau projet, au sein du département des formations, puisse voir le jour. Tout ça dans le but que chacun des formateurs internes puisse être bien formé et avoir les bons outils, sur le terrain comme en dehors ». Des défis, en veux-tu, en voilà, car il y a aussi un enjeu écologique et énergétique auquel chaque service de l’entreprise tente de répondre de la meilleure manière qu’il soit. Les membres du personnel sont donc précieux aux yeux de la SWDE, y compris les plus jeunes, qui représentent ce challenge de demain.

Adrien Ninane

Adrien Ninane 

Diversité des métiers

Géologues, architectes, dessinateurs, fontainiers, ingénieurs, etc. : bon, on ne va pas tous les citer, mais une multitude de métiers sont indispensables à la bonne vie de l’entreprise, et donc une multitude de formations ! On ne se doute parfois pas de tout ce qu’il est possible de faire dans la même entreprise. D’ailleurs, Adrien raconte : « grâce à des séminaires et formations par exemple, j’ai pu rencontrer énormément d’autres personnes de la SWDE avec des fonctions bien différentes des miennes. Avant d’arriver, je ne pensais vraiment pas qu’il y aurait ce genre de poste dans la même entreprise que la mienne ». Le tout est de découvrir ce qu’il est possible de faire, de s’informer sur le nombre incalculable de postes possibles. Trouver le job parfait peut alors passer par trouver l’entreprise qui nous convient. « Personnellement j’ai foncé sur l’occasion et j’ai finalement trouvé un job qui me plaît parce qu’il correspond à mes valeurs ».  Adrien ajoute aussi : « Je me sens à ma place et malgré ma présence que depuis quelques mois, je me sens écouté et ma personnalité s’intègre à mon travail sans problème ». 

SWDE

Les indispensables d’un job

Aujourd’hui, Adrien peut avancer sur plusieurs projets comme il le souhaitait, en équipe, sans se soucier d’une routine particulière (le gars se met plutôt bien quoi). « Et pour obtenir ce job, il fallait que j’essaie, que je tente l’expérience par moi-même pour qu’elle me plaise au final » ajoute-t-il. Être bien entouré, faire partie d’une équipe qui met en confiance et avec laquelle on est à l’aise est aussi essentiel pour lui. C’est ce à quoi la SWDE s’attèle dans ses différents départements, en plus d’un cadre de travail idéal. « Je suis tombé dans une équipe avec laquelle je m’entends très bien aujourd’hui et qui m’a réconforté dès le départ. Je n’ai eu aucun souci à poser des questions ou à m’exprimer sur un sujet par exemple » explique Adrien, qui a visiblement le sens des priorités : « Et ceci dit, être entouré de gens avec qui tu peux aussi te marrer de temps en temps c’est important ». 

Retour à la liste