Secteur privé: l’absentéisme continue d’augmenter

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 19 oct. 2018

En moyenne, 7% des travailleurs sont absents un jour de travail moyen pour cause de maladie ou en raison d'un accident de la vie privée. ​Parmi ceux-ci, plus de 40 % sont malades pendant plus d’un an. C’est ce que révèle une étude menée par Securex, le spécialiste RH, auprès de 25.542 employeurs et 201.976 travailleurs du secteur privé, relaye Belga.

Securex

Depuis 2001, Securex enregistre ainsi une progression quasi continue de l’absentéisme dans le secteur privée. Elle atteignait au cours des six premiers mois de l'année 6,93% dans les entreprises comptant jusqu'à 1.000 travailleurs, contre 6,70% en 2017.

Le pourcentage de maladie de longue durée, soit plus d’un an, a augmenté de 4 %. Celui de maladie de moins d’un mois a connu une hausse de 6 %. Seul le pourcentage de maladie de moyenne durée (entre un mois et un an) reste stable.

"En 2001, la part d'absences de longue durée s'élevait à 25% du pourcentage de maladie total. En 2018, ce chiffre s'élève déjà à 41% au premier semestre", explique le spécialiste RH. Les travailleurs de plus de 50 ans sont principalement concernés (60 % contre 29 % chez les 30-49 ans et 5 % pour les moins de 30 ans). Cependant, l'augmentation est proportionnellement plus forte dans les catégories d'âge plus jeunes depuis 2001.

Le vieillissement de la population est principalement mis en cause. "Outre les douleurs musculaires et articulaires, les problèmes psychosociaux ont également gagné en importance", note Heidi Verlinden, HR Research Expert Securex.

Le spécialiste en ressources humaines est toutefois optimiste et s’attend à un ralentissement de l’augmentation de l’absentéisme de longue durée d’ici la fin de l’année grâce à l’augmentation du nombre de demandes de réintégration de la part des employeurs et des médecins-conseil.

L’étude se veut représentative pour les entreprises jusqu’à 1.000 employés.