Six contrats de travail sur 10 étaient temps plein en 2018

En 2018, 62,51 % des contrats de travail dans notre pays couvraient un temps plein. Soit une hausse de 3 % par rapport à il y a 5 ans. C’est ce qui ressort des chiffres d’Acerta, le spécialiste RH. La part de contrats à temps plein n’est pas la seule à avoir progressé, cette croissance concerne également tous les contrats à 80 % et plus.

Contrats

Résultat : 76 % des travailleurs belges possèdent un contrat d’au moins 80 %. Concrètement, le Belge a donc travaillé en moyenne 3 jours en plus en 2018 par rapport à 2014. Notre marché de l’emploi actif se composant de 4,2 millions de travailleurs, cela revient à 12,6 millions de jours de travail prestés en plus par rapport à 2014.

>> A lire aussi: Les CDI de moins en moins longs

Les contrats à temps partiel plus petits et surtout les contrats à mi-temps (50 %) ont par contre quelque peu perdu en popularité. « La diminution du nombre de contrats à mi-temps peut partiellement s’expliquer par le durcissement des règles en matière de crédit-temps rendant l’accès à ce régime plus difficile », explique Amandine Boseret, conseillère juridique chez Acerta.

Enfin, un autre élément ressort des chiffres d’Acerta: le rapport de l’âge avec les contrats à temps plein. Jusqu’à l’âge de 30 ans, la part de contrats à temps plein est la plus grande. Passé cet âge, cette part ne cesse de diminuer. "L’engagement de la catégorie de collaborateurs les plus âgés est toutefois plus important. 61,73 % des plus de 60 ans toujours au travail disposent d’un contrat à temps plein", souligne Amandine Boseret.

>> Découvrez toutes les offres d'emploi !

Retour à la liste