Talentum à Liège : c’était bon de vous revoir!

Date de publication: 11 oct. 2021
Catégorie:

Talentum Références

Premier salon en présentiel depuis la crise sanitaire, Talentum, organisé par Références, à l’aéroport de Liège, ce jeudi, a reporté un franc succès :  plus de 2.000 visiteurs et 48 exposants avaient répondu présent.

Crise sanitaire oblige, le salon Talentum, un des événements incontournables du secteur de l’emploi, avait été mis en pause pendant presque deux ans et est donc revenu à Liège, ce jeudi. « Liège est effectivement le premier salon qu’on reprend en présentiel après une dizaine de salons virtuels », explique Derek d’Ursel, directeur de Références. « On ne savait pas du tout comment le public allait réagir et nous sommes ravis : c’est un énorme succès, avec plus de 2.000 visiteurs et 48 exposants. Nous avons même dû refuser des exposants », ajoute-t-il.

Profils parfois difficiles à trouver

Sur place, avec des règles covid strictes, les visiteurs ont pu rencontrer les entreprises tandis que ces dernières ont pu faire connaissance avec des candidats potentiels. « C’est clair que c’est une organisation complexe mais on peut être fier de ce qu’on a fait à Liège : des centaines de personnes sont venues pour trouver un job et nous, de notre côté, on a dynamisé le tissu économique. On voit que la relance est là et c’est bien d’accueillir des profils qui sont parfois difficiles à trouver », ajoute Derek d’Ursel.

Enfin, rappelons que Talentum a aussi présenté des conférences menées par des professionnels du recrutement ainsi que des conseils pour réussir son CV, un entretien ou encore pour soigner sa présence professionnelle sur les réseaux sociaux.

Bref, c’était l’endroit où il fallait être pour rencontrer des entreprises de la région mais aussi pour trouver un job dans son secteur de prédilection. Talentum prépare déjà 2022 avec 6 salons en prévision.

Talentum prépare déjà 2022 avec 6 salons en prévision.

 

Maxime Bastin et son équipe - CSD

CSD Liège

Pour la CSD, c’est une première qui marque le retour au présentiel. Je suis très content de pouvoir à nouveau rencontrer des candidats et présenter la structure et nos métiers. C’est vraiment la grande messe du recrutement en région liégeoise. On fait face à une pénurie pour le métier d’infirmiers et on se prépare, quelque part, à une guerre du recrutement. Nous sommes donc ici pour mettre en avant le secteur des soins infirmiers à domicile qui n’est pas toujours celui qui attire le plus l’attention. Je pense qu’il y a une méconnaissance de ce secteur qu’on associe trop souvent aux toilettes et piqûres d’insuline. Or, c’est plus que ça. Nous devons répondre aux différentes prises en charge, dans le prolongement des hôpitaux. Nous sommes dans un domaine où l’humain est très important. On recrute régulièrement des infirmiers, des aides familiales mais aussi des gardes à domicile et des agents pour le call center. On ne le sait pas toujours mais la CSD, ce sont 85 métiers différents.

Leticia Jimenez

 Balteau

Pour nous, c’est une première expérience. Nous travaillons dans des secteurs qui connaissent des pénuries et un salon comme Talentum, c’est, pour nous, une manière de rendre le métier plus attrayant, en expliquant, par exemple, qu’on travaille avec des machines plus modernes… On est surtout connu pour le secteur de l’électricité mais nous en avons une foule d’autres comme la surveillance et la détection, le photovoltaïque, le génie civil ou encore le chauffage et le parachèvement. Or, nous sommes constamment en recherche de profils comme des électriciens, des machinistes ou des chauffeurs camions mais c’est vrai qu’ici, nous présentons surtout 16 profils particuliers que nous recherchons comme des assistants projets, un deviseur/métreur, des monteurs ou des soudeurs. Il y a une communication forte autour de Talentum. C’est un salon connu, qui attire du monde et qui a une bonne visibilité. C’est bien aussi d’aller au contact et puis, je constate qu’il y a pas mal de profils techniques qui viennent nous rendre visite et ça, c’est bien.

Julien B - Ethias [square]

Ethias

On revient avec plaisir maintenant que les normes sanitaires permettent de se retrouver. Ethias, c’est pas loin de 5.000/emplois dont environ 3.000 chez NRB, notre société informatique. Chaque année, nous engageons environ 200/collaborateurs et c’est bien, pour nous, de participer à un salon comme celui-ci qui nous permet à la fois d’aller au contact avec les candidats mais aussi d’avoir de la visibilité sur la province de Liège. C’est aussi une occasion de nous enrichir de nouveaux talents qui ne postuleraient peut-être pas spontanément chez nous. Nous avons une vingtaine de profils ouverts pour le moment comme des gestionnaires de sinistres, des commerciaux, des webmasters, des inspecteurs en prévention ou encore des conseillers juridiques, dans le but de renforcer nos équipes au service de nos affiliés Chez NRB, ce sont davantage des profils informatiques qui sont recherchés.

Frederic Geraerd - SEGI

ULiège - SEGI

Nous avions déjà participé à Talentum il y a 2 ou 3 ans et cela nous avait permis de recruter. Dans notre service, nous avons des postes ouverts en permanence comme des développeurs informatiques et des experts métiers qui sont l’interface entre le client et nous pour le suivi, la gestion de projets ou le contact. Il s’agit là de profils davantage orientés ressources humaines. Pour le moment, nous avons 2-3 postes qui sont directement accessibles. Nous sommes sur un marché, l’informatique, qui est compliqué donc c’est pour cela que c’est bien pour nous d’être présents sur un salon comme Talentum. Et, même si le secteur est compliqué, il faut clairement garder espoir. D’où notre présence.