Talentum Charleroi : Engie Fabricom recherche des profils qualifiés pour des projets d’envergure

Publié : mercredi 2 mars 2016 Par

Quelques gros projets tout récemment décrochés, de nombreux départs à la retraite et la création en septembre dernier d’une cellule de recrutement interne à l’entreprise… autant d’éléments qui expliquent pourquoi la plus grande filiale belge d’Engie, ex-GDF Suez, active dans la branche des services à l’énergie s’apprête aujourd’hui à recruter et à engager une trentaine de personnes en Wallonie et Bruxelles.

Rencontrez ENGIE FABRICOM  au salon de l'emploi TALENTUM CHARLEROI ce 03/03/2016 et postulez en direct ! 

« Auparavant, nous recourions à des bureaux de consultance externes, ce qui générait inévitablement des coûts » , expose Aurore Bricourt, recruteur chez Engie Fabricom. « Désormais, nous procédons nous-mêmes à la sélection des candidats, ce qui limite les coûts et permet à nos dirigeants de voir plus grand en termes de perspectives d’engagement.»
 
Pour rappel, Engie Fabricom est une entreprise de 5500 collaborateurs en Belgique - dont un peu plus de 750 sur le site de Braine-l’Alleud - qui fournit des installations et des services multi-techniques novateurs pour les infrastructures, le secteur tertiaire, l’industrie ainsi que pour les marchés de l’énergie et de l’Oil & Gas. Son expertise couvre une gamme relativement variée de disciplines telles que l’électricité, l’instrumentation, la mécanique, la tuyauterie industrielle, l’automatisation ou encore la maintenance. Elle possède 28 sites en Belgique dont la moitié est en Wallonie.
 
A titre d’exemples, ce sont ses ingénieurs qui ont participé à la mise en place de systèmes de sécurité dans les parkings montois à l’occasion de Mons 2015, qui ont aménagé des classes informatiques dans toutes les écoles de Wallonie, ou encore qui ont inauguré un éclairage public intelligent dans les rues de Wavre. 
 
En 2015, Engie Fabricom a recruté une centaine de personnes en Wallonie et à Bruxelles. Pour ce qui concerne le premier semestre 2016, l’entreprise recherche désormais une trentaine de profils, dont une dizaine pour la province de Hainaut. « Cela va du technicien à l’ingénieur expérimenté », développe Aurore Bricourt. « Sur l’ensemble des profils recherchés, comptez environ 20% de project managers, 30% de superviseurs et de conducteurs de chantier, 20% d’ouvriers spécialisés et 30% de profils connexes tels que des conseillers en prévention, des conseillers en qualité, des planificateurs, etc. »
 
Et la même de compléter : « Pour le Hainaut, Fleurus en particulier, nous recherchons désespérément depuis un an un project manager en tuyauterie. C’est une denrée rare car la formation en tuyauterie n’existe plus chez nous depuis une quinzaine d’années. C’est un marché de niche. Et force est de constater que les personnes qui sont engagées ailleurs pour ces compétences précises y restent, car elles sont généralement très bien payées ».
 
Engie Fabricom recherche par ailleurs des électriciens en maintenance, des brigadiers en chaudronnerie et en tuyauterie, toujours pour Fleurus, ainsi qu’un project leader en énergie pour la région de Morlanwelz. « Trouver ce genre de personnes prend du temps », reconnaît Mme Bricourt.  « Il faut dire que nos dirigeants sont très pointilleux quant à l’exactitude des profils recherchés. Pour chaque poste, ils veulent et recherchent le mouton à cinq pattes. »
 
Sur le salon Talentum en lui-même, l’intéressée déclare se réjouir qu’il ait lieu dans la capitale du Pays noir et dit espérer enfin tomber sur la perle rare lors de l’événement : « L’an dernier, certains n’ont pas hésité à venir de loin pour se présenter à nous. Des talents, c’est certain, il y en a. Du travail aussi. Tout l’enjeu pour nous sera de tomber sur les bons profils le jeudi 3 mars prochain. » 

Rencontrez ENGIE FABRICOM  au salon de l'emploi TALENTUM CHARLEROI ce 03/03/2016 et postulez en direct ! 

Retour à la liste