Tapio : une collection de titres et de labels

Rédigé par: CAROLINE DUNSKI
Date de publication: 22 avr. 2022

Economiquement, l’enjeu est de taille ! D’après l’ONU, la transition vers des économies résilientes et sobres en carbone pourrait créer plus de 65 millions d'emplois nets dans le monde d'ici à 2030.

Louis Collinet

Louis Collinet: «Tout ce que nous faisons est développé 100% en interne et à Bruxelles.» © AURORE DELSOIR

L’entreprise climate tech Tapio combine expertise et technologie pour fournir l’accompagnement et les outils nécessaires aux entreprises pour transformer leurs objectifs climatiques en résultats. Fondée en 2019, Tapio occupe une dizaine d’employés à temps plein. L’équipe se compose, d’une part, de consultants experts en carbone, ingénieurs et bio-ingénieurs, ainsi que, d’autre part, de data ingénieurs et de développeurs full stack, aussi appelés développeurs « généralistes ». « Au-delà des hard skills, on cherche des gens innovants, autonomes et qui sont alignés avec la vision de l’entreprise, qui ont réellement envie de faire bouger les lignes », précise Louis Collinet, cofondateur et CEO de l’entreprise ixelloise.

En termes de recrutement, le fait d’aller dans la direction de la lutte contre le réchauffement climatique constitue un atout pour attirer les talents. « Les gens brillants qui sortent des universités ont besoin de travailler dans des entreprises qui ont du sens, une raison d’être qui soit positive pour la planète », poursuit Collinet. « Nous avons le double effet : nous attirons les clients, qui connaissent toute une série de pressions sur les marchés pour les encourager à agir, et nous attirons les talents, parce que nous sommes alignés avec ces raisons d’être qui sont recherchées sur le marché de l’emploi. »

« Tout ce que nous faisons est développé 100 % en interne et à Bruxelles », explique le CEO.   « Notre métier est de récolter les données relatives à l’empreinte carbone des entreprises et de les rendre visibles et lisibles, de les harmoniser et de les faire communiquer entre elles, de réaliser un screening par comparaison, agrégation, etc. Grâce à notre outil, les entreprises obtiennent des données claires et précises sur leurs émissions de carbone. Nos experts les aident à les interpréter, à définir des objectifs de réduction réalistes et la stratégie idéale pour les atteindre ! »

Selon Louis Collinet, « 90 % en moyenne des émissions indirectes d’une entreprise proviennent de sa chaîne d’approvisionnement. Tapio offre la possibilité de construire un écosystème bas carbone autour de l’entreprise. Cette approche, qui consiste à inciter ses partenaires et ses fournisseurs à prendre conscience de leurs propres émissions, peut réduire jusqu’à 50 % leur empreinte carbone. Par exemple, si un fournisseur installe des panneaux photovoltaïques, il réduit ses émissions de CO2 et, par conséquent, cela réduit également l’empreinte carbone de l’entreprise cliente. »

Pour Louis Collinet, le Graal serait bien sûr que chaque entreprise utilise les outils de Tapio. Néanmoins, à partir du numéro de TVA des différents fournisseurs de l’entreprise cliente, Tapio pourra déjà obtenir une estimation des émissions carbone de l’écosystème. « Nous serions ravis que toutes les entreprises, demain, aient au moins un profil carbone public. Si c’est chez Tapio, c’est encore mieux. »

En attendant, après avoir été labellisée par la Fondation Solar Impulse en mai 2021 puis avoir obtenu le titre d’entreprise innovante de l’année décerné par Innoviris en février dernier, l’entreprise ixelloise poursuit sa course sur la voie de la reconnaissance en obtenant la certification B Corp attribuée par B Lab, organisme à buts non lucratifs qui certifie les entreprises privées intégrant des objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux à leur mission, leur modèle économique, leurs effectifs, leurs produits ou leurs services.