Technord Recruteur mensuel d’ingénieurs

Basé à Tournai, Technord met les petits plats dans les grands pour attirer les ingénieurs.  Des efforts qui payent,  même si le recrutement  de ce type de profil reste  un véritable challenge. 

Technord est une société familiale basée à Tournai. L’entreprise intègre des solutions et des technologies de pointe en électricité, en process control, en informatique industrielle et en simulation des procédés. Aujourd’hui, elle compte environ 400 employés, répartis sur trois sites en Belgique (Tournai, Louvain-la-Neuve et Liège) mais également à l’étranger. « Nous sommes aussi actifs en France, à Lille et Lyon. Nous avons également un site en Suisse et des pied-à-terre à Singapour et en Finlande » , énumère Yannik Broquet, le directeur des ressources humaines de l’entreprise.

> Voir aussi : Le salaire des jeunes ingénieurs tend à plafonner 

De par son activité, l’entreprise engage majoritairement des ingénieurs. Une quarantaine de postes y seront d’ailleurs à pourvoir d’ici les deux prochaines années. Pour les trouver, Technord mise beaucoup sur un personnel jeune et va d’ailleurs régulièrement recruter à la sortie des universités, voire même avant. «C’est une spécificité chez nous : un quart de nos travailleurs sont d’anciens stagiaires à qui nous avons proposé un CDI », explique le DRH qui justifie son choix.« C’est une façon très efficace de recruter. Nous proposons durant le stage un projet qui implique vraiment l’étudiant. Il a ainsi une expérience intéressante et cela nous permet de déjà observer son attitude, sa façon de travailler. Si cela colle des deux côtés, ça peut donc déboucher sur un contrat » , précise le DRH.

> Voir aussi : Les ingénieurs sont plutôt satisfaits de leur emploi

Technord accorde d’ailleurs une place importante à la formation de ses collaborateurs. « Nous connaissons l’intérêt pour les ingénieurs de toujours continuer à se former. Nous avons donc lancé la Technord Academy. Certains de nos travailleurs spécialisés dans une fonction ont l’occasion de libérer quelques heures dans leur horaire pour devenir formateur et ainsi consacrer du temps à transmettre leur savoir à leurs collègues », explique encore Yannik Boquet. Technord se repose également sur le bouche-à-oreille généré par les travailleurs eux-mêmes. « Ils sont nos meilleurs ambassadeurs pour attirer de nouveaux postulants. Les meilleurs recrutements passent d’ailleurs souvent par l’intermédiaire des collaborateurs » , poursuit le DRH.

> Voir aussi : Formation continue : Un appétit inextinguible 

Des clients prestigieux

Afin d’attirer les talents, Technord mise aussi sur le bien-être au travail de ses employés. « Nous avons récemment complètement réaménagé nos bâtiments à Tournai afin de proposer de nouveaux services comme une salle de fitness et une autre de détente. Nous souhaitons garder cette âme familiale. Dans une enquête interne, l’un de nos principaux atouts était, selon notre personnel, la bonne ambiance qui règne au sein de l’entreprise », explique encore le responsable des ressources humaines.

Malgré tous les efforts consentis, le recrutement d’ingénieurs reste toujours une tâche compliquée. « Aujourd’hui le marché est tel, que ce sont les diplômés qui choisissent. C’est un vrai challenge. Nous souhaiterions atteindre les quatre embauches par mois, mais il s’agit d’un ratio que nous ne parvenons pas à atteindre», reconnaît le DRH. Ce dernier reste optimiste : « On a la chance de travailler avec toutes les entreprises leaders dans leur secteur dans l’agroalimentaire, la pharmacie ou encore la chimie, ce qui attire les ingénieurs. Nous n’avons d’ailleurs jamais autant recruté », conclut Yannik Broquet.

> Découvrez toutes nos offres d'emploi dans l'ingénierie 

Par

Publié :

Retour à la liste