Télétravail : Pierre-Yves Dermagne souhaite intensifier les contrôles

Alors que les chiffres épidémiologiques restent préoccupants, le ministre de l'économie et du travail a demandé au SPF Emploi de renforcer le contrôle du respect de l'obligation de télétravail des fonctions pour lesquelles le travail à distance est possible.

télétravail

Le ministre de l’Économie et du Travail, Pierre-Yves Dermagne souhaite que l’on contrôle davantage le respect de l’obligation de télétravail pour toutes les fonctions qui s’y prêtent. Il a transmis une demande en ce sens aux services d’inspection du SPF Emploi, indique-t-il mercredi.

La stagnation des chiffres de contaminations au coronavirus inquiète en effet le ministre, qui indique qu’un relâchement de la règle du télétravail est clairement visible, entre autres dans la densité du trafic routier. "Le télétravail est obligatoire depuis le 19 octobre, il suffit d'ouvrir les yeux et de regarder la situation actuelle de la circulation pour constater que cette obligation a été quelque peu abandonnée", explique Pierre-Yves Dermagne.

Cette semaine encore, le prestataire de services RH Attentia constatait que le télétravail semble en effet moins prisé que lors du premier confinement en avril, alors même qu’il est à nouveau obligatoire

Le mois dernier, une inspectrice sociale du SPF Emploi précisait qu’il est toutefois compliqué de contrôler le respect de l’obligation de télétravailler pour les fonctions où cela est possible. Cela nécessite en effet que les inspecteurs comprennent chaque fonction et interprètent si elle peut être remplie depuis le domicile.

Les services d’inspection ne se bornent cependant pas à contrôler cet élément : ils vérifient aussi sur place les mesures d’hygiène, la distance entre les postes de travail, etc. Tous contrôles confondus, 20.433 entreprises ont été visitées (chiffres arrêtés au 4 décembre), dont 9.477 étaient en infraction des règles « corona » et 112 ont été mises à l’arrêt.

Source : Belga et HLN.

>> A lire aussi : Télétravail à long terme : salaire et emploi sont-ils menacés ?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi