«J’ai la chance de travailler sur des projets importants»

Date de publication: 22 nov. 2020

Quand on pense aux métiers exercés à la SNCB, on pense la plupart du temps aux conducteurs et aux accompagnateurs de train. Mais tout ne tourne pas autour de ces deux métiers, pourtant très importants. La SNCB est également responsable de la conception, de la construction et de l’entretien des gares et des points d’arrêt. Cela comprend également les alentours, et donc par exemple les parkings, ainsi que toutes installations techniques à l’intérieur des gares. Et pour ces métiers-là, nous avons besoin de chefs de projets ! Voici le témoignage de Joëlle François, Chef de projets à la SNCB.

Joelle SNCB 1

JOËLLE FRANÇOIS, CHEF DE PROJETS À LA SNCB.

 

« Ce qui m’intéresse surtout dans ce job, ce sont les types de projets sur lesquels nous travaillons. J’ai la chance de travailler sur des projets importants pour la société. Tant sur de grands projets, tels que la rénovation des gares d’Ostende ou de Courtrai, que sur de plus petits, comme celle de la gare de Furnes. Jamais je ne pourrai travailler sur des projets d’une telle ampleur dans un plus petit bureau d’architecte ou même en tant qu’indépendante. »

Joëlle fait partie de l’entreprise depuis 2001. Une vingtaine d’années plus tard et quelques grands projets à son actif, elle nous parle de son métier avec passion :

Nos projets sont très diversifiés et chaque journée est différente. Pour être un bon chef de projets à la SNCB, il faut avoir de l’expérience. Avoir suivi des projets architecturaux ou industriels, connaître les problèmes qui peuvent s’y rapporter, pouvoir négocier avec les partenaires du projet, internes et externes. Toutes ces compétences représentent de véritables atouts. Sans compter la gestion et le respect des délais et des budgets approuvés par notre Direction.

Par ailleurs, mener un projet lié à la restauration ou à la reconstruction d’une gare n’est pas une mince affaire. Ne fût-ce qu’en termes de sécurité :

Les gares restent en service, qu’elles soient en chantier ou pas. Donc il y a certaines restrictions et règles de sécurité à respecter pour les voyageurs. Il est nécessaire de mettre en place, dès la phase d’étude, un phasage adapté. Bien sûr, le fait de devoir diviser le chantier en plusieurs phases a des conséquences en termes de délais et de coûts. C’est un réel défi, il faut pouvoir gérer tout ça.

Et la gestion de projets d’une telle ampleur ne peut pas fonctionner sans une bonne équipe :

Pour constituer une bonne équipe pluridisciplinaire, nous devons avant tout savoir de quels profils nous avons besoin. Ensuite, tout est une question de disponibilité. Quel architecte est disponible aujourd’hui, quel ingénieur sera libre demain ? Et puis, une fois que l’équipe est en place et qu’elle tourne bien, il faut faire en sorte de la garder tout au long du projet. L’un des rôles-clés du chef de projet, c’est aussi de pouvoir mettre en valeur chaque membre de son équipe et de les tirer avec soi.

Intéressé(e) par un poste de Chef de projets à la SNCB ? Rendez-vous ici !