Testez vos niveaux de langues avant de les améliorer !

La connaissance des langues est l’une des compétences les plus fréquemment réclamées par les entreprises. Comment en objectiver leur connaissance ? Outre ses formations linguistiques, le Forem a développé un test qui permet aux chercheurs d'emploi d'évaluer précisément leur niveau en néerlandais, en anglais ou en allemand.

christelle forem

Christelle Vinchent, Responsable de la Maison des Langues du Forem

Sur le marché de l’emploi, la connaissance du néerlandais et de l’anglais est très souvent indispensable. La méconnaissance de ces langues est parfois le résultat d’un blocage, « surtout si le demandeur d’emploi a eu auparavant de mauvaises expériences au niveau scolaire », relève Christelle Vinchent, Responsable de la Maison des Langues du Forem. «Lorsqu’il voit une offre d’emploi mentionnant 'bonne connaissance' de l’une de ces langues, le demandeur d’emploi renonce parfois à postuler. »

Intégration aux formations métier

Notre interlocutrice estime néanmoins que de leur côté, les entreprises devraient mieux définir leurs besoins en termes de langues : « Celles-ci sont-elles nécessaires pour les relations avec les clients et/ou avec les collègues ? Doit-il s’agir d’une connaissance orale ou écrite ? Les techniciens, par exemple, doivent pouvoir écrire mais aussi maîtriser l’oral vu le recours de plus en plus fréquent à la vidéo pour mieux exercer leur activité. »

Les besoins réels des entreprises ont poussé le Forem à tester de nouvelles pratiques pédagogiques et à développer des formations bien plus axées sur les métiers et les situations professionnelles qu'on peut rencontrer dans les secteurs numérique, financier ou commercial, entre autres. Dans le même ordre d’idées, la Maison des Langues du Forem à Louvain-la-Neuve, en collaboration avec l’UCL, a choisi de se concentrer sur l’apprentissage du néerlandais et de l'anglais, de loin les langues les plus demandées en entreprise, en développant des modules courts et ciblés comme la présentation d’un projet.

Calibrer le bon niveau

Pour qu'un stagiaire profite pleinement d'une formation en langue, celle-ci doit être adaptée à son niveau de connaissance réel. Afin de l'établir, les chercheurs d’emploi passent un test appelé « eLAO » (cadre européen commun de référence). Comme l'explique Eva Lemaitre, Formatrice en néerlandais et Experte pédagogique au Forem, « il permet d'identifier les acquis et les besoins en apprentissage, tout en fournissant une notation réaliste et objective qui pourra être reprise sur les CV. Cet outil permet aussi d’obtenir une bonne visibilité sur l’évolution des stagiaires, avec un test en début de formation et un autre en fin de formation. »

D’une durée de 30 à 45 minutes, le test eLAO comporte deux parties. La première, informatisée et aussi accessible en ligne, consiste à répondre par écrit à une centaine de questions. « C’est un test adaptatif et progressif », détaille Eva Lemaitre. « En fonction des réponses qu’elles donnent, les personnes testées accèdent éventuellement à un niveau supérieur plus difficile. » La seconde partie est un test oral.

Après l’évaluation de ces deux parties par un formateur, vient un entretien de faisabilité : « En fonction du projet professionnel de la personne, le type de formation et ses modalités seront définis. Selon les cas, nous pouvons l’orienter vers une formation en langue active, des sessions de tables de conversion, une immersion à l’étranger ou en stage en entreprise. Nous couvrons tous les niveaux de langue. »

forem

Participez aux conférences 100% digitales du Forem ! 

>> Boostez votre recherche d'emploi

>> J'apprends à me connaître pour m'orienter dans un projet qui a du sens

Retour à la liste