Trois employeurs sur quatre prévoient un budget formation

Publié : vendredi 29 septembre 2017 Par

Trois employeurs sur quatre indiquent prévoir un budget de formation. C’est ce qui ressort d’une étude d’Acerta, le consultant en ressources humaines, qui a sondé 469 CEO et membres de direction de PME et grandes entreprises, explique Belga.

Pour rappel, la loi sur le Travail faisable et maniable, datant de mars 2017, oblige les entreprises belges à organiser en moyenne au moins deux journées de formation par travailleur par an. L'objectif? Prévoir à terme en moyenne cinq jours de formation par travailleur par an. 

"L'été dernier, lorsque nous avons demandé à des CEO quelles formations étaient prévues pour leur personnel, 75 % d'entre eux ont répondu prévoir un budget de formation. Mais chez 25 % des employeurs le volet formation reçoit encore trop peu d'attention. Ils n'en prévoient pas, ce qui ne signifie pas que les travailleurs ne reçoivent aucune formation, mais bien qu'aucun budget spécifique n'a été provisionné", explique Benoît Caufriez, Manager Multi RH chez Acerta.

48% des CEO considèrent que les formations sont utiles à leur personnel et qu'il est important que leurs collaborateurs continuent à prendre du plaisir à travailler. 25% d’entre eux s’attendent à ce que les connaissances et compétences actuelles de leur personnel soient dépassées d’ici 3 à 5 ans.

Dans 25% des cas, le chef d’entreprise décide seul des formations que les employés doivent suivre. Tandis que dans 70% des cas, cette décision est prise en concertation avec l’employé. Chez les ouvriers, près d’un travailleur sur trois décide lui-même de la formation à suivre.

> Découvrez ici plus de 1.400 offres d'emploi !

Retour à la liste