UCM à la recherche de plusieurs analystes

Date de publication: 23 nov. 2020
Catégorie:

UCM

L'UCM recrute différents profils IT. Une offre d’emploi qui assure un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Mathieu Vanderhofstadt est arrivé chez UCM, anciennement « Union des Classes Moyennes » à Namur il y a un an. Une première année de carrière qu’il a principalement passée en télétravail. Pas de quoi s’ennuyer pour autant. « Les premiers jours de télétravail, quand on prenait nos marques, c’est là que nous avons eu beaucoup de travail. On a eu tous les changements à faire au niveau des déclarations ONSS.» explique Mathieu, analyste fonctionnel. En pratique, il est chargé de dégrossir les projets, de les analyser et de préparer le travail pour les développeurs. Pendant le premier confinement, il a notamment été chargé de créer dans le système de l’ONSS la clause de chômage pour coronavirus à introduire sur les fiches de paie des employés.

Une mission importante qui a pu être menée à terme grâce à la mise en place rapide du travail à distance. « Tout le monde s’est bougé pour que ça fonctionne bien autant au niveau informatique que matériel. J’étais assez épaté. On a été recherché tout le matériel nécessaire sur place et ça fonctionne assez bien. On est quasiment plus efficace qu’au bureau. » plaisante-t-il.

Mathieu Vanderhofstadt

Mathieu Vanderhofstadt

Un boulot près de chez soi

Si cet analyste a décidé de signer chez UCM c’est notamment pour son implantation en région namuroise. « J’ai travaillé quelques années à Bruxelles et faire la navette ça devenait infernal. » explique-t-il. Ce nouvel emploi lui permet également de mieux associer sa vie privée à sa vie professionnelle. « Si un jour il faut aller rechercher un enfant quelque part, on peut repartir plus tôt. Tant que le boulot est fait, il n’y a pas de soucis. C’est vraiment chouette. C’est entre autres pour ça que j’ai signé chez UCM. J’ai deux enfants à la crèche, ça devient vite sport d’aller les amener et les rechercher donc c’est important. Si on a un imprévu, tout se passe bien. »

Il souligne également l’ambiance conviviale au travail et le bon accueil qu’il a reçu à son entrée dans l’entreprise. Travailler pour un secrétariat social présente également un atout à ses yeux. Les projets auxquels il contribue sont concrets. Il peut directement voir le résultat de son travail au sein de la société.

Une méthode de travail innovante

Le service de Mathieu suit la méthodologie Scrum. Il s’agit d’une méthode de travail où une équipe se charge d’une tâche sur une période déterminée, appelée « sprint ». Ensuite, le résultat est débriefé en équipe. L’élément important de ce cadre de travail repose sur l’auto-organisation du groupe. Il n’y a pas de gestionnaire qui supervise le projet. Des conditions de travail qui plaisent vraiment à Mathieu. « Globalement chez UCM, on fait confiance aux gens. Il n’y a pas de chef derrière nous prêt à nous taper sur les doigts au moindre écart. L’équipe a une certaine liberté, on est autonomes. » souligne-t-il.

Depuis peu UCM a également mis en place un nouveau système de tests automatisés. Ils peuvent désormais être programmés sur ordinateur et exécutés à n’importe quel moment. Cela permet de gagner du temps et d’éviter les erreurs humaines. « Avant que je n’arrive, tous les tests étaient réalisés manuellement. Parfois, il fallait en faire plusieurs, ça prenait un temps fou donc ils les ont automatisés. C’est chouette, c’est quelque chose que j’ai découvert chez UCM. »

Des employés comme Mathieu, UCM en recherche davantage. De façon plus précise, l’entreprise recrute des analystes fonctionnels, business et programmeur. Des offres d’emploi qui assurent une agréable ambiance de travail et cela, en province.

>> Postulez chez UCM 

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi ici