Un Belge sur deux trouve qu’il ne gagne pas assez

La moitié des Belges trouve que son salaire est trop bas : c’est un constat de la Grande Enquête des salaires 2012 menée conjointement par Références et par la KU Leuven. Celle-ci a enquêté en profondeur sur toutes les facettes du salaire de 45.000 travailleurs belges. Premières analyses.

Le Belge moyen accorde à  son salaire la note de satisfaction de 6/10. Mais presque la moitié des sondés (48%) trouvent qu’ils gagnent trop peu. Ce sont principalement les hauts diplômés qui trouvent que leur paquet salarial n’est pas à  la hauteur des efforts qu’ils fournissent. A peine 1% considère être surpayé, et les 51% restant sont satisfaits.

Il ressort également que les hommes sont plus souvent satisfaits que les femmes. Mais les hommes sont aussi plus gourmands: ceux qui sont insatisfaits de leur salaire souhaiteraient le voir augmenter en moyenne de 15% de plus de ce que les femmes demanderaient.

Un salaire juste, la meilleure des motivation

Le sentiment de ne pas être rémunéré à  sa juste valeur semble avoir un très mauvais impact sur la motivation des travailleurs. Les sondés insatisfaits ont deux fois plus de chances de changer d'employeur (37%) que ceux qui trouvent leur salaire adapté (18%).

Qu’est-ce qui pousse les Belges à  changer d’employeur ?

Obtenir un salaire net plus élevé semble être de loin la raison principale pour changer de job. Un point qui est néanmoins plus important pour les hommes (46%) que pour les femmes (38%).

Les principales raisons de changer d'employeur


Un salaire net plus élevé

42%

Plus de défis à  relever dans mon job

15%

Pas de raison spécifique

9%

Autres raisons

8%

Meilleure ambiance entre collègues

8%

Plus d’avantages extra-légaux

6%

Plus de flexibilité dans les horaires de travail

5%

Plus d’autonomie dans le job (budget et décision)

4%

Source: Grande Enquête des salaires 2012 de Références/Vacature/KUL

Retour à la liste