Un Belge sur six a reporté ses grandes vacances

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 13 juil. 2020

C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI).

congé

Un travailleur sur 6 aurait reporté ses congés importants, ceux prévus pendant l’été ou le mois de septembre, selon une enquête réalisée par le Syndicat Neutre pour Indépendants.

Les vacances planifiées ont été annulées pendant la période de confinement – entre mars et juin- en raison de l’interdiction des voyages non essentiels, promulguée par le gouvernement.

Même si l’été a pointé le bout de son nez, les voyages à l’étranger restent compliqués. Résultat : 17% des employés ont reporté leurs congés importants.

« Chaque employé devra pourtant prendre ses congés légaux avant le 31 décembre, car à proprement parler, aucun jour de congé légal ne peut être reporté à l'année suivante. Seuls les jours fériés extra-légaux peuvent être reportés », explique Christine Mattheuws, présidente du SNI.

« Si vous ne prenez pas tous vos jours de congé avant la fin de l'année, vous perdez en gros le droit aux jours restants. De nombreuses entreprises pourraient être sursouscrites pour les vacances d'automne, car un employé ne peut pas non plus renoncer à son congé », ajoute-t-elle.

Par ailleurs, un entrepreneur sur trois demande que le congé non pris soit reporté à l’année prochaine, ce qui, selon la présidente du SNI, demande une modification du droit du travail. Un entrepreneur sur 5 veut payer les congés non pris, mais ce n’est pas intéressant, financièrement parlant, pour un employé.

Enfin, trois employeurs sur dix devront continuer à travailler cet été pour rattraper le temps perdu et le retard accumulé. 45% d’entre eux ne peuvent pas se permettent de partir en vacances.

Source : Het Laatste Nieuws

>> A lire aussi : Congé social, de formation ou syndical : y-ai-je droit?

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi