Un Belge sur trois n'est jamais complimenté au travail

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 2 mars 2020

Ce dimanche, c’était la Journée Mondiale du compliment. Recevoir des éloges est toujours agréable. Ceux-ci dopent même la motivation et la productivité au travail. Pourtant, près d’un employé sur trois n’est jamais complimenté sur ses prestations, selon une étude Protime.

compliment

Se faire complimenter pour son travail bien fait a de nombreuses vertus. Selon l’enquête réalisée par Protime, le spécialiste de l’enregistrement du temps et de la planification du personnel, 58% des travailleurs estiment que le compliment est une source de motivation supplémentaire. Et d’après 55% des répondants, il les rend plus productifs.

Personne n’est indifférent aux félicitations au bureau, qui donnent envie de (venir) travailler. Un employé sur trois (33%) en reçoit au moins une fois par semaine. 37% en reçoivent une fois par mois. Ces marques de reconnaissance sont la plupart du temps exprimées par un supérieur (51%) ou par un collègue (32%). Cependant, 17% des travailleurs considèrent que les compliments au travail ne sont pas nécessaires.  

 « 77% seulement des travailleurs se sentent appréciés pour leur travail. Ce résultat n’est pas suffisant ! Féliciter un travailleur pour la qualité de son travail, voilà qui devrait faire partie intégrante de la culture d’entreprise. Cette attitude permet non seulement aux entreprises d’attirer des collaborateurs, mais aussi de les motiver et de les fidéliser. Il s’agit à mes yeux d’une condition sine qua non pour devenir et rester une ‘Great Place To Work’ », explique Sophie Henrion, porte-parole de Protime.   

>> A lire aussi : Le Belge est-il heureux au travail?

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi