Un billet pour Wonderland 3 : le blog d'une chercheuse d'emploi

Licenciée pour cause de restructuration, notre héroïne se retrouve maman full time du jour au lendemain. Avec son master en romanes, son agrégation et son expérience de treize ans dans la presse écrite, elle est à  la recherche d'un job avec des contacts et de la créativité. Pour la contacter ?

Épisode 3 : L'interro surprise

Renseigne-toi bien sur la société, prépare des questions pertinentes, oriente tes réponses en fonction du job pour lequel tu postules...

Facile à  dire tout ça. On oublie qu'un recruteur, c'est comme un prof. Il aime parfois faire rapidement le point sur tes compétences en boycottant l'étape préparation. Mais faut dire aussi que tu l'as provoqué avec ta candidature spontanée. Il se dit que tu aimes l'imprévu. Tu as joué avec lui en lui balançant tes compétences genre "À toi de trouver ce que je peux faire pour toi".

Il rentre juste dans ton jeu. Inutile de suer des gouttes quand il t'appelle, tu l'as cherché. Tu ne trouves même pas une excuse valable pour ne pas te rendre au RDV qu'il te propose dans 2 heures. T'as juste le temps de te changer et d'aller manger comme prévu avec ta copine parce qu'il n'y a pas de raison. Et tu débarques tout sourire, malade de stress, mais tout sourire.

Là , tu es face à  3 options:

1) Le recruteur sait précisément ce qu'il veut et te présente le poste. À toi de te dépatouiller en te basant sur tes derniers entretiens positifs pour te vendre au mieux. La vraie interro surprise façon problème de math.

2) Plus joueur, le recruteur te demande d'abord de te présenter. Sois le plus neutre possible. Plus tu es précis, plus tu cours le risque qu'on te balance un "Je pensais à  un job pour vous, mais ça ne va pas vous plaire". Insiste sur ta polyvalence. Tu pourras toujours préciser après. Prudence surtout s'il te demande quel style de job tu cherches. C'est l'interro surprise façon Jeopardy (La vieille émission de TF1 où on te donnait la réponse et tu devais trouver la question).

3) Le recruteur ne sait pas vraiment ce qu'il cherche et veut juste discuter. C'est la version la plus fun, celle où ça passe ou ça casse. L'interro surprise où ça n'a pas d'importance que tu connaisses ou non la matière. La dissert, genre. L'interro no limit où tu peux être super créatif. Cette dernière option évidemment ne débouche pas souvent sur un vrai job, mais s'avère souvent une rencontre utile pour l'avenir ou pour le réseau.

Bref, école-entretien, même combat: tu peux te taper un super bulletin sans avoir spécialement potassé ni stressé avant. Le tout, c'est d'oser et de croire à  ta chance. Bon, les enfants, vous avez fini vos devoirs? C'est pas toujours valable pour vous ce que raconte maman !

Découvrir le blog " Un billet pour Wonderland "

Retour à la liste