Un.e Belge sur 4 prêt.e à changer sa deuxième voiture contre un vélo de leasing

C'est ce qu'il ressort d'une enquête menée par iVOX à la demande de la société Lease a Bike.

vélo

S'il disposait d'un vélo en leasing par l'intermédiaire de son entreprise, près d'un.e Belge sur quatre (24%) envisagerait de se défaire d'une des voitures de son foyer. Parmi ceux/celles qui bénéficient d'une voiture de société, plus d'un quart (25,7%) seraient prêt.es à y renoncer en faveur d'un vélo en leasing. C'est la conclusion d'une enquête conduite à la demande de Lease a Bike. Même si les ‘vélos de société’ peuvent réduire le volume de voitures sur les routes, seuls 13,9% des employé.es en profitent aujourd'hui.

Il ressort également de l'enquête que plus de 4 salarié.es sur 10 (43%) indiquent que leur employeur ne serait pas du tout ouvert à l'idée s'ils introduisaient une demande en ce sens. Seules 19,8% des personnes interrogées jugent que leur patron.ne serait prêt.e à l'accepter et elles sont 37,2% à laisser ce sujet sans réponse. La réticence des employeurs viendrait d'abord du coût engendré (28,2%), de la procédure à mettre en oeuvre (15,4%) et du fait qu'ils ne connaissent pas le concept de 'vélo de société' (9,5%).

On pense aussi très - trop - souvent que le leasing de vélos est uniquement possible quand on travaille pour une grande entreprise (40,7%). C'est inexact: la formule peut parfaitement être mise en place dans une toute petite PME.

“Non, le leasing de vélos ne coûte pas cher. Mieux encore, cela peut de faire sans frais de départ pour l'employeur ET ce dernier offre un chouette cadeau à ses employés. Le leasing d'un vélo leur coûte jusqu'à presque la moitié de ce qu'ils auraient dû payer s'ils l'avaient acheté eux-mêmes et, au terme du leasing, ils pourront l'acquérir définitivement pour un montant réduit. Ce sont là également d'importantes raisons qui expliquent l'engouement en faveur du leasing de vélos au cours de cette année et pourquoi de plus en plus d'employés préfèrent un ‘vélo de société’ à une voiture de société”, explique Jaouad Auragh, porte-parole de Lease a Bike. “Et si cela permet en outre de réduire les problèmes d'embouteillages, c'est un plus.”, conclut-il.

Retour à la liste