Un employeur sur trois recrutera dans les six prochains mois

Le nombre de travailleurs recrutés pendant le premier trimestre de 2017 a augmenté de 42% par rapport à celui de 2016, révèle le Baromètre du marché du travail qui combine les chiffres de Partena Professional et une enquête menée par iVOX, un spécialiste des études de marché en ligne.

> Voir aussi : Netflix pourrait recruter des Belges pour son centre de support

Les jeunes ont été majoritairement privilégiés : le nombre de jeunes de moins de trente ans qui ont trouvé un emploi cette année a augmenté de 10%. Le recrutement des plus de 40 ans et des plus de 50 ans est quant à lui en diminution en 2017 : -13% pour les plus de 40 ans et -11% pour les plus de 50 ans.

> Voir aussi : Informaticiens ? 1.000 postes sont à pourvoir en Wallonie

De manière globale, les employeurs auraient donc recruté davantage par rapport à l’année dernière. Néanmoins, on observe que les contrats de travail arrivant à leur terme ont doublé en 2017. Idem pour le nombre de licenciements pour faute grave : de 0,77%, il est passé à 1,35%. Au bout du compte,  la dynamique de l’emploi - soit la différence entre les recrutements et les fins de contrat à une période précise - a augmenté de 44% pour le premier trimestre de 2017 par rapport à celui de 2016 (2,26% contre 1,56%).

Quid de l'avenir? Un employeur sur trois (33%) prévoit d'augmenter son personnel dans les six prochains mois. Les contrats à durée indéterminée seraient majoritairement privilégiés (42%) selon le Baromètre du marché du travail, suivis par les contrats à durée déterminée (38%) et les contrats intérimaires (20%). Pour l'heure toutefois, ce sont les contrats à durée déterminée qui sont en hausse par rapport à l’année passée. 

> Voir aussi : Avis aux voyageurs : le Québec recrute des travailleurs belges!

Par

Publié :

Retour à la liste