Un indépendant “starter” sur cinq a moins de 25 ans

Rédigé par: M.Martin
Date de publication: 18 févr. 2019

Les indépendants “starter” semblent être de plus en plus jeunes. En juin 2018, près d’un starter indépendant sur trois avait moins de 30 ans. Près d’une personne sur cinq de ce groupe avait moins de 25 ans. C’est ce qui ressort d’une enquête publiée vendredi par Acerta, le prestataire de service RH.

La part des starters de moins de 22 ans a ainsi connu une hausse de 42,5 % entre 2017 et 2018, tandis que le nombre des jeunes entrepreneurs a déjà plus que doublé en 2017.

Pour Acerta, cette augmentation s’explique par la sécurité d’emploi. "Obtenir un diplôme et immédiatement rechercher la sécurité d'emploi auprès d'un employeur n'est plus la règle pour nos jeunes. Au cours de leur formation, ils sont encouragés à entreprendre et, d'ailleurs, le statut d'étudiant-indépendant les y aide", souligne le prestataire RH.

En outre, nombreux sont les jeunes qui se lancent en tant qu’indépendant alors qu’ils suivent toujours une formation. Pour les jeunes, il s’agit du prolongement logique de leurs études. 

Enfin, il est nécessaire de rappeler que certaines formations débouchent presque automatiquement sur un métier exercé en tant qu’indépendant. Nous pensons par exemple aux avocats, notaires, journalistes ou encore certaines professions paramédicales. "Manifestement, nombre d'entre eux se lancent en tant qu'indépendant immédiatement après leurs études", commente Acerta.