Un indépendant sur 3 prend moins de 2 semaines de vacances par an

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 18 juin 2019

Un peu plus d’un indépendant sur 3 (36 %) ne prend pas plus d’une semaine de vacances. Ils ne peuvent pas se permettre une plus longue période sans revenu ainsi que le coût du voyage. C’est ce qui ressort d’une enquête d'Acerta, le prestataire de services RH. 

Indépendant

En outre, si le travailleur indépendant décide de partir tout de même en vacances, ils sont plus de 60 % à rester disponibles, ce qui supprime le sentiment de vacances.

À la question « Qu’est-ce qui représente vraiment des vacances pour vous ? », 72 % des indépendants ont répondu : un séjour à l’étranger. Prendre véritablement un peu de distance, au sens propre comme au sens figuré. Rester disponible ou prendre des vacances à la maison supprime le véritable sentiment de vacances.

Pourtant, se relaxer chaque année deux semaines à l’étranger n’est pas la réalité de la plupart des indépendants. 36 % d’entre eux ne parviennent pas à prendre plus d’une semaine de vacances chaque année. Un sur trois ne prend pas deux semaines complètes consécutives chaque année. La plupart, à savoir les trois quarts des indépendants, réussissent cependant à prendre plusieurs fois par an un jour, voire deux ou trois. Environ la moitié des indépendants s’en contente. L’autre moitié aimerait prendre davantage de vacances.

Conséquences des vacances chez les indépendants

Les vacances n’ont pas seulement un impact sur les clients, elles en ont aussi un sur le revenu. Les vacances signifient pour beaucoup d’indépendants : pas de revenu, aucun pécule de vacances comme celui des travailleurs, sans compter le coût de l’éventuel voyage qui vient encore s’accumuler. Les indépendants qui ne prennent pas de vacances citent principalement le budget comme motif.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi