Un indépendant sur six vit sous le seuil de pauvreté

Publié : vendredi 6 octobre 2017

En 2016, près d’un indépendant à titre principal sur six, soit 15,3%, a perçu des revenus mensuels inférieurs à 1.115 euros, le seuil européen de pauvreté, dénonce jeudi le Syndicat neutre pour indépendant (SNI) sur base de chiffres de l’Inasti, l’Institut national d’Assurances sociales pour Travailleurs indépendants, relaye Belga.

Selon le SNI, la proportion d’indépendants à titre principal ayant des revenus inférieurs au seuil de pauvreté a très peu évolué ces dix dernières années puisqu’il était de 15,7% en 2006. Il y a encore trop d'indépendants qui ne sont pas assez formés en matière de finances mais c'est surtout une conséquence de la protection sociale très limitée dont ils bénéficient", souligne le syndicat.

4.000 euros seront octroyés aux chômeurs qui se lancent en tant qu’indépendants.

Dès lors, ce dernier plaide pour un élargissement du droit passerelle actuel vers des allocations de chômage pour les indépendants et pour une indemnité en cas de maladie ou d’incapacité de travail dès le premier jour.

> À la recherche d'un nouveau défi professionnel? Découvrez ici plus de 1.500 offres d'emploi !

Retour à la liste