Un job, c'est toute une attraction

Et zou, c'est parti! Ce samedi premier avril, la plupart des parcs de loisirs belges ouvrent leurs portes pour le début de la saison estivale, rappelle la RTBF sur un ton qui n'a rien d'un poisson. Il y a Pairi Daïza, les grottes de Han, Plankendaele, Aywaille. On en passe et des plus charmants. Chacun de ces lieux d'attractions est un créateur d'emplois.

> Pairi Daiza et Walibi recherchent 1.200 saisonniers

La RTBF a mis sur le focus sur Walibi, aux portes de Wavre. En période hivernale, Walibi fonctionne avec une grosse centaine d'employés. Mais durant l'été, six cents personnes viennent compléter les effectifs. Parmi eux, près de la moitié sont des étudiants qui travailleront quelques semaines, l'autre étant constituée de travailleurs saisonniers. Pour la plupart, c'est l'assurance de sept mois de boulot, assure la chaîne publique qui estime ici le salaire moyen à onze euros de l'heure.

> Voir aussi : Walibi Belgium recrute 600 saisonniers et étudiants pour la saison 2017

Le parc recherche du personnel pour les attractions, bien sûr, mais aussi pour les boutiques, l'accueil, l'entretien ou la restauration.

Pour les étudiants, le processus de recrutement passe par des tests de personnalité et de mise en situation. Il est beaucoup plus contraignant pour les saisonniers qui doivent suivre également une semaine de formation. Encadrés par des formateurs du Forem, ils recevront un diplôme d'agent d'accueil dans le secteur du tourisme, diplôme qui pourra constituer un atout à la belle saison, au nord comme au sud du pays.

>  5 astuces pour un CV très percutant 

Pour la petite histoire, sachez que ces apprentis sont mis en situation de stress par les formateurs, sans en avoir été informés préalablement. Chaque job recèle en effet son jeu de rôle. C'est vrai dans les parcs d'attraction comme dans les bureaux du plus sinistre employeur.

> Découvrez nos 1400 offres d'emploi !

Par

Publié :

Retour à la liste