Un nouveau site pour confesser vos péchés du boulot

Au travail, chacun essaie de dissimuler ses côtés peu reluisants. Orgueil, avidité, jalousie, colère, paresse… Tous les péchés entrent en ligne de compte quand il est question du travail.

Créé spécialement pour les travailleurs qui font la vie dure à leurs collègues, le site néerlandophone biechtenophetwerk.com (se confesser au travail) permet de confesser toutes vos fautes professionnelles. Les initiateurs du projet ont expliqué que le fait d’avouer ses fautes professionnelles est encore trop souvent un tabou au sein des entreprises. Ils ont donc imaginé ce confessionnal virtuel.

Tu ne jugeras point

Pour peu que vous maîtrisiez un minimum la langue de Vondel, vous pouvez confesser vos péchés sur le site dans sept catégories distinctes – une pour chaque péché – où ils pourront être lus par tous les autres surfeurs. Pourtant, le but n’est pas de condamner les gens, loin de là. "On juge et on condamne bien assez souvent sur Internet" déclarent les fondateurs. Malgré son nom, le site n’a par ailleurs aucun caractère religieux. L’entreprise néerlandaise Zynn, qui a développé le site, s’occupe de gérer la réputation, le développement de l’image et de l’identité n’a d'ailleurs aucun lien avec une organisation religieuse.

Trois Paters et deux Avé

Malgré le caractère semi-ironique du site, les péchés que l’on peut y trouver sont bien réels et issus de la vie professionnelle quotidienne. Ainsi, quelqu’un confesse que lors d’un jour de télétravail, il ne fait presque rien et qu’il ne décroche même pas le téléphone. Quelqu’un d’autre reconnaît que parfois, il va travailler sans slip. Un troisième anonyme confesse quant à lui qu’il a renversé intentionnellement du café sur le vidéo-projecteur pour ne pas devoir donner sa présentation!

Après lui avoir confié vos fautes, le site vous donne même quelques conseils. Ainsi, après avoir confessé que nous surfions sur Facebook pendant les heures de bureau, le message suivant s’est affiché : "Accordez-vous un moment de paresse, mais seulement après un moment où vous avez travaillé dur. Vous pourrez alors en profiter pleinement !"

Retour à la liste