Un quart des travailleurs n'osent pas aller aux toilettes

Cuvettes bouchées, traces brunâtres, lunettes constellées de gouttes suspectes et odeurs insupportables: aller aux toilettes au bureau n’est pas toujours une partie de plaisir.

Si on ne peut vraiment pas faire autrement, on s’y rend à reculons, mais la plupart d’entre nous évitent les sanitaires de leur lieu de travail. Beaucoup frémissent littéralement à la simple évocation de l’état de ces toilettes. Encore pire : un quart des gens n’osent pas se rendre aux WC sur leur lieu de travail. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par le bureau de recherche néerlandais Interview-NSS à la demande de l’entreprise de nettoyage Hago.

Le plus frappant est la différence entre les grandes et les petites entreprises. 79% des employés des entreprises de moins de 20 travailleurs osent se rendre aux toilettes. Mais dans les entreprises de plus de 100 travailleurs, à peine 31% osent… Dans les plus petites structures, 83% des gens trouvent leur entreprise plutôt propre. Mais ce chiffre tombe ‘à peine’ à 67% dans les grosses structures.

Nettoyer moins souvent à cause de la crise

D’après Rob Westerlake, le directeur général d’Hago, les toilettes sales sont souvent le résultat d’économies. "Il y a beaucoup d’organisations qui consacrent désormais moins d’argent au nettoyage de leurs locaux, car ils ont d’autres priorités. Les grandes entreprises analysent la plupart du temps le budget disponible pour ensuite décider à quelle fréquence le ménage sera fait."

Il semble également d’après les résultats de l’enquête d’Interview-NSS que les toilettes sales sont à 79% la plus grande cause d’irritation des travailleurs à propos de la saleté au bureau. A la deuxième place on retrouve un espace de travail sale (39%) et à la troisième un bureau sale (34%).

 

Retour à la liste