Un soutien indispensable au personnel soignant

Rédigé par: Philippe Van Lil
Date de publication: 9 nov. 2022
Catégorie:

Nombre d'établissements hospitaliers sont aujourd'hui confrontés au défi d'assurer des soins de qualité en dépit d'une pénurie persistante de personnel infirmier. Une des solutions consiste à soulager les effectifs en place en mettant à leur disposition un soutien logistique et psychologique. C'est dans cette logique que s'est récemment engagée Vivalia.

Vivalia est une intercommunale de soins de santé qui associe 44 communes luxembourgeoises, 3 communes namuroises ainsi que les Provinces de Luxembourg et de Namur. Au total, elle emploie quelque 4.000 collaborateurs, répartis sur 6 sites hospitaliers, 4 maisons de repos et de soins, une maison de soins psychiatriques, une polyclinique, mais aussi 3 crèches et des habitations protégées. En moyenne, elle prend en charge 46.000 admissions et 300.000 consultations par an.

Comme tout le secteur des soins de santé, elle a subi le choc du Covid de plein fouet, mais même avec le recul progressif de la pandémie, la pression reste élevée sur le personnel. Manon Duchêne, Chargée de missions au sein de la Direction des soins infirmiers de Vivalia, explique que « face à l'impossibilité de combler le déficit de recrutement à court terme, nous avons lancé deux projets phares pour soutenir notre personnel : d’une part, une fonction de psychologue intégrée au sein des départements infirmiers ; d’autre part, le développement d’une équipe de support logistique. Celle-ci est en charge de l’optimisation des processus logistiques et des flux patients. Ces deux projets visent à soutenir le personnel soignant et à augmenter la disponibilité directe du soignant au chevet du patient. »

 Soutien psychologique

Sa collègue psychologue Charlotte Sipura confirme la nécessité de soutenir le personnel : « Les soignants ont parfois des difficultés à identifier et verbaliser leurs émotions. Comme ils n'ont pas le temps ou les moyens de les exprimer, il y a un phénomène de lissage. Ils les intériorisent, mais à un moment, ça finit par imploser ou exploser. Cela se marque dans l'entièreté de la ligne hiérarchique. Les chefs d'équipe sont également sous tension du fait de la pénurie de personnel. »

Geneviève Laroche, la seconde psychologue, note d’ailleurs une forte attente parmi les soignants : « Il y a bien sûr des attentes immédiates, mais surtout l’espoir de changements à plus long terme. Au début, comme en toutes choses, il faut lancer la machine et il y aura quelques inerties. Mais petit à petit, on pourra mettre en place une autre dynamique et rencontrer ces attentes. »

Repenser l'organisation

La charge de travail des soignants ne cesse d’augmenter. « Beaucoup de tâches qui ne sont pas de leur ressort leur sont tout de même dévolues. Or, leur mission première est d’être au chevet des patients et non de faire de la gestion de stock de matériel », relève Magali Reyter, l’une des personnes chargées d’optimiser les processus logistiques au sein des unités de soins. Comme le détaille sa collègue, Camille Dion, « l’objectif est d’analyser et de simplifier les flux organisationnels et les flux de patients. »

Rendre du temps aux soignants est bien l’objectif premier de l’équipe de support logistique, par exemple en appliquant différentes méthodes issues du Lean Management.

Plus d’infos : www.vivalia.be

Vivalia sera présent au Talentum Liège ce 17 novembre prochain. Inscription gratuite