Un travailleur sur huit confronté à un comportement agressif au travail en 2016

Publié : Par

En 2016, le service externe de prévention et de protection au travail, IDEWE, a interrogé 17.000 travailleurs belges sur leur bien-être psychosocial au travail. Conclusion: un Belge sur huit, soit 12,5% des travailleurs, aurait été confronté à un comportement agressif au travail au cours des six mois précédent l’enquête.

> Voir aussi : Comment réagir face à des clients agressifs?

Les formes les plus fréquentes d’agressions sont:

  • Les insultes ou offenses (11,3%)
  • Les menaces avec violence physique (5,2%)
  • Les agressions physiques (4%)

Les comportements agressifs sur le lieu de travail sont pratiquement aussi nombreux auprès des femmes (12,3%) qu’auprès des hommes (12,7%). Dans 49,3% des cas, il s’agit d’agressions commises par des personnes externes, telles que les clients ou élèves, dans 32,7% par un ou plusieurs collègues ou dirigeants et dans 11,9%, il s’agit aussi bien de personnes externes qu’internes à l’entreprise.

> Voir aussi : Je vis dans la hantise d'être licencié. Comment gérer cette peur?

L’enquête démontre également que les agressions surviennent le plus souvent dans le secteur de la construction, suivi par le secteur du commerce de détail et celui des pouvoirs publics.

Conséquence: le risque de burn out est pratiquement deux fois plus élevé. Lode Godderis, directeur du service “Knowledge, Information & Reserach” du Groupe IDEWE explique: “Il est alors conseillé aux entreprises d’élaborer une politique en matière d’agression. De nombreux organismes, dont IDEWE, proposent également différentes formations qui traitent des comportements agressifs et des conflits. Enfin, les entreprises doivent investir sensiblement dans le suivi par le biais notamment de la médiation de conflit, d’interventions en équipe ou d’un accompagnement individuel après un incident d’agression ».

> Voir aussi : 8 attitudes à éviter pour prévenir le burn-out

Retour à la liste