Une centaine d’emplois IT disponibles au Forem

IT forem

Dans le cadre de son nouveau contrat de gestion, le Forem s'est fixé des objectifs ambitieux, à la fois pour son fonctionnement interne et en termes de services rendus aux citoyens. Cela nécessite notamment une informatique performante et l’engagement de profils IT.

Matching automatisé

La recherche d'offres d'emploi est l’une des fonctions en ligne les plus utilisées. Le souci est qu’à chaque connexion, l’internaute doit généralement introduire une série de données avant de pouvoir accéder aux résultats qui le concernent spécifiquement.

Comme l'explique Cédric Charron, Directeur du département informatique du Forem, les choses vont changer au service public wallon de l'emploi et de la formation professionnelle : « Nous développons un outil automatique de matching. En fonction des données de son profil, le demandeur d'emploi verra désormais apparaître les annonces qui lui correspondent le mieux au vu de ses compétences, des langues qu'il parle, etc. Il pourra même voir en fonction de quels critères on a établi la correspondance. On ne parle pas vraiment d'intelligence artificielle, mais de la bonne pondération de divers facteurs permettant de fournir des correspondances optimales. »

Nombreux développements

Ce nouvel outil ne constitue qu'un projet parmi beaucoup d'autres au sein du département informatique. Dans le contexte d’un marché IT particulièrement tendu où le manque de main-d’œuvre est récurrent, l'agence wallonne se retrouve dans la peau d'un employeur, avec des difficultés à compléter son cadre.

Notre interlocuteur précise que « actuellement, une centaine de postes sont vacants dans tous les domaines de l'informatique : développeurs d'applications, testeurs, analystes, spécialistes de l'architecture des infrastructures IT et de l’architecture des données, etc. Nous cherchons aussi des informaticiens ayant des compétences très spécifiques, entre autres par rapport à un environnement comme Windows Active Directory. Il y a également des fonctions d'encadrement à pourvoir : chefs de services, chefs de projets et responsables de programmes. Cette dernière est une fonction transversale bien plus liée à la coordination d’activités qu'à une position hiérarchique. »

Afterwork le 5 octobre à Charleroi

Outre à propos des compétences techniques évidentes, Cédric Charron insiste sur l’importance des « compétences douces », les fameux soft skills : « La tendance est à la recherche de collaborateurs faisant preuve d'autonomie et d'initiative. Dans notre fonctionnement, nous laissons à nos équipes pluridisciplinaires la liberté de déterminer les meilleurs moyens d’atteindre leurs objectifs. Le but est de fournir aux utilisateurs des outils, comme les applications, qui répondent efficacement à leurs besoins. C’est seulement ainsi que l’on peut profiter de toute la richesse des expertises que les différents collaborateurs peuvent apporter à un projet. »

Ce mercredi 5 octobre de 18h00 à 21h00, le Forem organise à Charleroi un événement « After Work » dans l’optique de ses prochains recrutements. « Nous voulons nous montrer tels que nous sommes », soutient Cédric Charron. « Les demandeurs d'emploi pourront rencontrer des membres de notre personnel, de tous les horizons techniques, qui leur présenteront concrètement la nature de notre travail au quotidien. Il ne suffit pas de déclarer que nous fonctionnons de manière agile et novatrice ; il faut pouvoir le démontrer. »

Cédric Charon

Cédric Charon, Directeur du département informatique du Forem.

Retour à la liste