Une entreprise sur cinq victime d’une fraude en 2018

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 14 nov. 2018

Une entreprise sur cinq en Belgique a été confrontée à des cas de fraude au cours des douze derniers mois, expliquent nos confrères de l’Écho.

Fraude

Et encore... le phénomène est largement sous-estimé, car lorsqu’une entreprise en est victime, elle a plutôt tendance à ne pas s’en vanter pour préserver sa réputation. C’est ce qui ressort d'une enquête réalisée par le cabinet conseil BDO Belgique auprès d’un échantillon de 245 entreprises issues de 33 secteurs différents.

Ainsi, rares sont les entreprises qui n’ont encore jamais été victimes de fraude ou d’une tentative de fraude en Belgique. À peine 23 % des entreprises n’y ont pas été confrontées au cours des cinq dernières années. Et la taille n'y serait pas pour grand chose car autant les grandes entreprises que les PME sont la cible des "hackers".

"La fausse facture demeure, de par sa simplicité, la forme de fraude la plus fréquente. Un cas sur trois est une fausse facture. Et 15 % des entreprises interrogées indiquent avoir payé au moins une fausse facture ces 5 dernières années", explique l’Écho.

En outre, les pertes économiques liées à la fraude ne sont pas négligeables: une entreprise perd en moyenne 150.000 euros par cas de fraude. Mais malgré ces chiffres alarmants, seule une entreprise sur quatre prévoit un budget spécifique pour s’attaquer au problème.

"Il est dès lors important d’investir dans la technologie pour lutter contre la fraude", explique Cédric Antonelli, associé chez BDO Belgique, à nos confrères de l’Écho. "Toutefois, l’investissement dans la formation du personnel est également essentiel".