Une mission au service du public

Rédigé par: Sarah Poucet
Date de publication: 31 mai 2021
Catégorie:

aurelie SPW

Informaticienne, Aurélie Dossogne a pris le parti de quitter le secteur privé pour rejoindre le SPW. Motivée par des missions d’intérêt public, elle a également de grands défis à relever pour digitaliser les processus.

En 2013, Aurélie Dossogne, informaticienne de formation, décide de quitter son emploi dans le secteur bancaire à Bruxelles pour rejoindre le Service Public de Wallonie à Namur. Un changement de localisation qui l’arrange mieux en tant que jeune maman mais surtout, un emploi intéressant qui la motive. « L’offre proposait un rôle de chef de projet mais aussi de responsable fonctionnelle d’application, ce que je n’avais encore jamais fait. Travailler dans un secteur public, c’est se dire que tout ce qu’on fait est à destination des citoyens, des entreprises. On les aide indirectement dans leurs démarches, et c’est notamment ce qui m’a attiré. » souligne-t-elle.

Le secteur public pourrait paraitre moins attrayant pour un profil IT. Vu le manque de candidats sur le marché, les entreprises privées ont souvent des offres salariales très alléchantes ainsi que de bons moyens techniques. Pourtant, Aurélie ne regrette pas son choix. Au SPW, elle a trouvé un job intéressant et un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle. Même si, comme dans la plupart des domaines de l’informatique, son département reste fortement occupé par des hommes, son congé parental a été bien accueilli et ses collègues masculins n’hésitent pas à en profiter également. « Le SPW est une grosse structure donc on peut aussi évoluer dans notre carrière. En 8 ans, j’ai déjà travaillé pour deux domaines d’activité bien différents. » ajoute-elle.

Actuellement, Aurélie est responsable d’un centre de service qui porte sur la gestion des sites internet, la gestion documentaire et la gestion des dossiers. Elle assure donc un rôle de coordination et de suivi pour mettre en place une même façon de travailler au sein de ces trois domaines. Elle endosse également la casquette de chef de projets et de responsable du domaine de gestion de dossiers, appelé ACM (Adaptive Case Management). Elle s’occupe donc de la mise en place concrète des projets et collabore avec les différents métiers du SPW que ça soit la gestion des voiries ou de l’environnement. « J’aime beaucoup travailler en équipe et la diversité des tâches et des contacts avec tous ces métiers différents. C’est très varié. »

 

spw

Parmi les nombreux métiers au SPW, on trouve aussi celui d’Ingénieur des mines ou de Conseiller pour la lutte contre les inondations 

spw

Mutualiser les processus

Le SPW doit faire face à de nombreux défis informatiques. Dès le début de la crise sanitaire, il a bien sûr fallu accélérer l’installation des agents avec des PC portable, des outils collaboratifs, etc. Mais le véritable challenge pour Aurélie est de créer une plateforme commune aux différents métiers pour gérer leurs dossiers. « Le but de cette plateforme transversale de gestion de dossiers est de permettre aux agents de traiter leurs dossiers, non plus via papier, tableaux excel ou certaines applications sur mesure, mais via un outil informatique adapté. » Ce projet intervient dans une dynamique générale de rationalisation et de simplification. Jusqu’il y a peu, les sites internet et applications étaient développés sur mesure pour chaque profession. L’objectif pour Aurélie est donc de créer un socle commun sur lequel elle pourrait développer des modules adaptés à chaque secteur. La plateforme restera la même ce qui permettra de réduire les coûts et d’avoir plus rapidement un outil opérationnel. « C’est un beau challenge, se réjouit-elle. Il n’y avait rien qui existait avant la mise en place de cette plateforme de gestion de dossiers. A travers cet outil, on essaye justement que les métiers se parlent pour avoir quelque chose mutualisé et de commun au niveau global SPW. » Un projet à forte visibilité qui met véritablement les équipes au défi et qui pourrait plaire aux nouveaux candidats.

Le service public de Wallonie recrute sans cesse des profils différents, les métiers liés à l’informatique en font partie.

Plus d’infos ?