Vague de froid en Belgique : sous quelles températures faut-il revoir les conditions de travail ?

Rédigé par: Magali Duqué et Naïs Veyrier
Date de publication: 10 janv. 2024
Catégorie:

Alors que le pays grelotte, certains travailleurs se retrouvent confrontés à des conditions de travail éprouvantes. Mais jusqu’où la température peut-elle descendre pour préserver des bonnes conditions de travail ? Quelles solutions mettre en œuvre ? Elien De Clercq, Legal Team Manager chez Partena Professional, répond à toutes ces questions qui nous font froid dans le dos…

VAGUE FROID

Respect des températures minimales au travail : quelles directives pour protéger les travailleurs ?

La température sur le lieu de travail est un facteur crucial pour assurer des conditions de travail optimales. Fixées en fonction du niveau de charge physique, des températures minimales ont été établies afin de garantir le bien-être des employés :

- 18°C pour un travail très léger,

- 16°C pour un travail léger,

- 14°C pour un travail moyen,

- 12°C pour un travail lourd,

- 10°C pour un travail très lourd.

Ces mesures doivent être réalisées à l'aide d'un thermomètre sec pour s'assurer de leur respect.

Les mesures à appliquer en cas de températures basses

Selon Elien De Clercq, lorsque la température descend en-dessous de ces valeurs, des mesures spécifiques doivent être mises en place. Un programme de mesures techniques et organisationnelles, élaboré après analyse des risques liés aux ambiances thermiques, doit être soumis à l'avis des conseillers en prévention et au Comité pour la prévention et la protection au travail, et joint au plan global de prévention.

Ces mesures visent à prévenir ou à limiter l'exposition au froid et ses risques dérivés. Elles incluent notamment :

- Adaptation des équipements ou méthodes de travail pour diminuer la charge physique,

- Recours à des méthodes de travail alternatives limitant l'exposition au froid,

- Restriction de la durée et de l'intensité de l'exposition,

- Fourniture de vêtements adaptés pour protéger les travailleurs contre le froid,

- Mise à disposition de boissons chaudes pour les employés, sans frais.

En cas de froid excessif d'origine climatique, des mesures supplémentaires doivent être prises pour les travailleurs dans des locaux ouverts, en plein air ou dans des comptoirs de vente à l'extérieur.

Pour les locaux ouverts ou les lieux de travail en plein air entre novembre et mars, des dispositifs de chauffage sont nécessaires lorsque la température extérieure est inférieure à 5°C. Ces appareils peuvent être installés avec l'accord préalable des représentants des travailleurs.

Quant aux comptoirs de vente extérieurs, différentes règles s'appliquent en fonction des températures, allant de l'interdiction d'occupation à la mise à disposition d'appareils de chauffage, d'un plancher isolant et d'un abri, sous certaines conditions strictes d'occupation.

Pour mettre en œuvre ces mesures, l'employeur est vivement encouragé à consulter le conseiller en prévention de son service interne et/ou externe de prévention et de protection au travail. La priorité demeure la protection et le bien-être des travailleurs, surtout lorsque les conditions climatiques deviennent extrêmes.

Source : code du bien-être au travail, livre V, titre 1er.