Vers une réforme des aides à l'emploi en Wallonie

Cela fait plusieurs mois déjà que les partenaires sociaux se sont lancés dans l'analyse des aides à l'emploi en Wallonie, ce vaste paquet de mesures souvent complexes et parfois redondantes. « Un travail colossal a été réalisé depuis le mois de mars, c’est une matière extrêmement complexe », commente Éliane Tillieux, ministre de l'Emploi en Wallonie, dans une interview au Soir. « Nous avons voulu tirer profit des visions des gens et des organismes qui ont pratiqué ces dispositifs et qui en connaissent les points faibles. Nous voulons savoir comment ils voient l’évolution. Cela a pris du temps. Maintenant, il faut aboutir. »

Quand ? « En janvier en tout cas, je vais demander au gouvernement wallon de trancher pour que nous puissions mettre un terme à la négociation actuelle et adopter la réforme des aides. Il reste à peu près une dizaine de points à trancher ou à compléter pour disposer d’un système complet et cohérent. Un exemple : un jeune est-il quelqu’un de moins de 30 ans, de 26 ans et de 25 ans ? Et si l’on veut mener une politique à l’intention de ce groupe cible, faut-il privilégier l’activation ou la réduction des cotisations sociales ? Il n’y a pas de mauvais système. Il faut savoir où placer les curseurs. Nous allons décider. »

Rappelons que ce chantier s'ajoute à de nombreux autres en Wallonie, parmi lesquels l'intégration au sein du Forem des activités de contrôle des chômeurs et la volonté annoncée récemment dans Références par Marie-Kristine Vanbockestal, administratrice générale du Forem, d'achever cette année une vaste réforme de cet organisme en vue d'en faire un véritable guichet unique pour les employeurs et les chercheurs d'emploi.

Par

Publié :

Retour à la liste