Victime d’un accident de ski ? Quelle démarche à adopter auprès de votre patron ?

Vous avez passé de bonnes vacances de neige ? Ou faites-vous partie de ces malheureux qui sont rentrés des Alpes avec une jambe dans le plâtre ? Que faire si c'est le cas? Vous ne pouvez pas vous rendre au travail ce lundi ? Pas de chance. Mais que faire ? Devez-vous dès maintenant solliciter une allocation temporaire ? Ou les choses n'iront pas aussi loin ?
accident
Chaque année, les organismes d'assistance voyage, comme Eurocross et VAB-Assistance Voyage, tournent à  plein régime pendant les vacances de Carnaval. Ces dernières vacances, ils ont apporté une assistance médicale à des milliers de voyageurs.

En raison de l'excellente qualité de la neige, les blessures ont été moins graves que prévu : l'épais tapis de neige a amorti la chute des skieurs. Mais que se passe-t-il lorsqu'on est tout de même rapatrié à  la maison avec une jambe dans le plâtre et qu'on doit déclarer forfait au travail ? Peut-on alors solliciter une allocation de la mutuelle, ou bien faut-il compter sur la "bonté" de son patron ?
 

Salaire garanti

" Lorsque vous avez un accident et que vous ne pouvez pas aller travailler, vous tombez automatiquement sous la réglementation légale habituelle ", explique le Service Allocations de la Mutualité Socialiste de Gand. " Peu importe qu'il s'agisse d'un accident de ski à  l'étranger ou d'un accident chez vous, à  la maison. Vous avez de toute façon droit au salaire garanti. La durée de ce salaire garanti dépend du fait que vous ayez un statut d'employé ou d'ouvrier. "
 

Vous êtes ouvrier ?

" Dans ce cas, vous avez droit à  quatorze jours de salaire garanti. Si vous restez plus longtemps à  la maison, vous devez, endéans ces 14 jours, envoyer un certificat d'incapacité de travail à  votre mutuelle. Celle-ci, prendra le relais et veillera alors à  ce que vous receviez une allocation après ces deux semaines. "
 

Vous êtes employé ?

" Dans ce cas, vous avez droit à  un salaire mensuel garanti. Si vous devez rester chez vous moins d'un mois, vous ne devez rien faire du tout. Vous signalez votre maladie le premier jour ouvrable suivant votre congé de maladie, et vous êtes tout simplement payé par votre employeur. Si vous êtes incapable de travailler pendant plus d'un mois, vous envoyez dans les 28 jours un certificat d'incapacité de travail à  votre mutuelle. Elle se charge alors de votre allocation après ce mois de salaire garanti. "


" Le salaire garanti prend effet à compter du premier jour qui suit le congé. Vous devez cependant fournir dans les 48 heures un certificat médical à  votre patron. Il s'agit en fait exactement de la même procédure que si vous tombiez malade à  un autre moment. Seulement, les fiches de renseignement que vous recevez de votre mutuelle seront accompagnées d'un formulaire de déclaration d'accident.

 

Le "tiers responsable"

Si c'est un tiers qui a provoqué votre accident, la mutuelle peut vérifier si nous pouvons récupérer d'une manière ou d'une autre les coûts auprès de ce " tiers responsable ". Bien qu'en cas d'accident de ski, cette chance soit extrêmement minime. "
 

>> Découvrez nos offres d'emploi 2018 sur notre site web

Retour à la liste