Voici comment dire non à votre supérieur sans culpabiliser

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 10 janv. 2023

Avez-vous du mal à défendre vos intérêts auprès de votre responsable ? Voici quelques conseils pour imposer vos limites au travail.

patronnehungry

Avez-vous l'habitude d'accepter toutes les demandes venant de la hiérarchie et de dépasser vos propres limites ? Ce genre de situation n’est pas toujours évidente car souvent, on ne peut s’empêcher de dire non mais pourtant le surmenage n’est pas bon pour le bien-être professionnel…

Comment remédier à cela et imposer vos propres limites ?

1) Formulez vos valeurs

Répondez-vous à toutes les demandes de votre patron ou de votre supérieur hiérarchique ? Si la réponse est oui, vous devriez vous demander quelles sont les raisons pour lesquelles vous acceptez toutes ces demandes.

Même sans vous en rendre compte, il est possible que vous transgressiez vos propres limites, en voulant satisfaire les envies de votre supérieur. En déterminant pourquoi vous acceptez quelque chose, vous pourrez également la refuser. Par exemple, si vous savez que la tâche qui vous est incombée va vous prendre trop d’énergie, vous êtes en droit de la refuser.

En mettant au clair vos propres valeurs, il sera plus facile pour vous de ne pas vous laisser marcher sur les pieds.

2) Reconnaître ses propres limites

L’épuisement professionnel n’est pas uniquement engendré par une surcharge de travail. Il peut aussi apparaître chez des personnes qui s’inquiètent toujours de ne pas assez être performantes. Conséquence : ces personnes transgressent souvent leurs propres limites et, sur le long terme, peuvent tendre vers le burn-out.

Après tout, si vous êtes la personne avec laquelle votre patron/votre responsable aime donner les heures supplémentaires et que vous n'osez jamais refuser, cela en dit long sur la façon dont vous vous considérez. Changez cette vision de vous-même et imposez vos limites.

3) Ayez confiance en vous

Mais comment changer cette vision et évoluer vers une rythme de vie plus sain ?  En ayant confiance en vous, tout simplement. Certes, tenir tête à son supérieur et refuser des tâches demande un certain courage, mais il faut avoir confiance en vous.

De plus, cela ne fera pas de vous quelqu’un d’égoïste, même si c’est souvent ce que pensent les travailleurs avec ce genre de comportement.

En fait, être plus indulgent envers soi-même joue également en faveur du patron. Un bon employeur recherche des gens qui savent dire non. Il est de sa responsabilité d’instaurer une certaine forme d’égalité entre tous ses collaborateurs.

Enfin, profitez de votre regain de confiance pour dire non. Et plus vous vous défendrez, plus votre confiance en vous grandira…

>> À lire aussi : Hep ! Je manque de confiance en moi au travail

>> Consultez toutes nos offres d'emploi