Voici comment les jeunes Belges réussissent à décrocher un emploi

Publié : mercredi 29 août 2018 Par

Les jeunes âgés entre 15 et 34 ans trouvent principalement un emploi au moyen d’une candidature spontanée (26 %) ou par l’intermédiaire de leur famille, leurs amis ou leurs connaissances (24 %). C’est ce qui ressort des chiffres publiés mardi par Statbel, l’office belge de statistique, dans le cadre de l'Enquête sur les forces de travail 2016. Cette étude est coordonnée au niveau européen. 

Par ailleurs, 17  % ont trouvé leur emploi par une petite annonce, et 10 % par l’intermédiaire d’une agence d’intérim ou de sélection. 8 % ont été sélectionnés par l'employeur lui-même, 7 % ont obtenu un emploi par l'intermédiaire de leur établissement d'enseignement et 6 % par l'intermédiaire d'un service public de l'emploi (VDAB, Actiris, FOREM, ADG) ou d'une mission locale pour l'emploi.

"La façon de trouver un emploi dépend également des caractéristiques du jeune lui-même et du secteur dans lequel il est employé. En fonction du niveau d'études, de l'âge, du sexe et du secteur dans lequel la personne cherche du travail, certains canaux sont plus ou moins utilisés."

Ainsi, les jeunes ayant un niveau d’instruction faible ou moyen font le plus souvent appel à leurs connaissances. Ils trouvent également plus souvent un emploi par l’intermédiaire d’un service de placement que les jeunes ayant un niveau d’instruction élevé. Ces derniers, quant à eux, optent principalement pour la candidature spontanée. Ils trouvent également plus souvent un emploi grâce aux petites annonces ou à l’établissement d’enseignement, ou ils sont plus souvent contactés directement par l’employeur lui-même.

L’étude note également une différence entre les sexes: "les femmes trouvent la plupart du temps un emploi au moyen d'une candidature spontanée, et les hommes un peu plus souvent par l'intermédiaire de la famille, des amis ou des connaissances. Les agences d'intérim, de recrutement et de sélection sont également importants pour ces derniers." Il existe toutefois un lien évident avec le secteur dans lequel les femmes et les hommes sont souvent employés (l’enseignement et l’industrie, respectivement).

Enfin, dans le secteur secondaire (industrie), les jeunes trouvent principalement un emploi par l'intermédiaire de contacts personnels avec la famille et des amis, ou de l'employeur qui les contacte lui-même. Dans le secteur quaternaire (secteur non marchand), les jeunes sont plus souvent engagés à la suite de candidatures spontanées ou de petites annonces, ou encore par l'intermédiaire des établissements d'enseignement. Les offres d'emploi des agences d'intérim, de recrutement ou de sélection conduisent davantage à un emploi dans les secteurs secondaire (industrie) et tertiaire (services commerciaux).

Retour à la liste