Voici les 3 besoins du travailleur pour être satisfait au boulot

43 % des travailleurs belges sont très contents de leur activité principale et attribuent à leur travail un score de 8/10 ou plus. Pourtant 23 % des Belges actifs se disent très insatisfaits au travail, selon l’enquête nationale du Bonheur menée par l’UGent, avec le soutien de l’assureur-vie NN.

L’enquête a alors pointé les 3 besoins du travailleur, les « 3 B », qui auraient une influence positive sur la satisfaction au travail, indépendamment d’autres facteurs tels que le sexe, l’âge, le niveau de formation, la région, les revenus professionnels ou encore la satisfaction par rapport aux trajets domicile-lieu de travail.

Les « 3 B » ou les trois grands piliers sont:

  1. Le besoin d’autonomie : dans quelle mesure peut-on prendre soi-même des décisions.
  2. Le besoin d’appartenance sociale : tout ce qui touche aux relations sociales et à la solitude.
  3. Le besoin de compétence : dans quelle mesure se sent-on compétent et sûr de soi.

Seuls 55,5 % des Belges indiquent avoir suffisamment d’autonomie au travail. L’implication au travail joue également un rôle important : 56,1 % des Belges se sentent suffisamment impliqués. Près de 70% des Belges se sentent suffisamment compétents. Les Belges qui marquent des points pour ces trois facteurs font grimper de 1,44 point leur satisfaction au travail.

Retour à la liste