Vos enfants perturbent-ils vos relations de travail?

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 8 nov. 2018

Les relations positives entre collègues sont primordiales pour 99 % des travailleurs. Cependant, il n’est pas toujours facile de les entretenir, surtout quand on a une vie de famille. C'est ce qui ressort d'une enquête menée par le bureau de recrutement Page Personnel. 

Alors que six personnes sur 10 des moins de 35 ans socialisent avec leurs collègues, notamment via des afterworks ou des activités extraprofessionnelles, ils ne sont que 33 % à y participer chez les plus de 35 ans.

Ainsi, d’après l’étude, la quasi-totalité des répondants (99 %) affirment qu’une relation positive avec leurs collègues est primordiale pour eux. Trois quarts des travailleurs (76 %) estiment également qu’avoir une excellente relation avec leurs collègues leur permet de bénéficier d’une meilleure productivité et une personne sur deux considère même ses collègues comme des amis.

Passer du temps avec ses collègues en dehors du boulot est une réalité pour 56 % des sondés. Et 40 % se réunissent même régulièrement avec leurs collègues juste après le travail pour décompresser.

Mais cela se complique lorsque l’on fonde une famille. En effet, le fait d’avoir des enfants créé une certaine distance car ils ne sont plus que 33 % à pouvoir encore consacrer du temps à leurs collègues en dehors du bureau après 35 ans. "Quand vous avez entre 25 et 35 ans, votre centre de gravité tourne beaucoup autour du travail car c’est la chose qui occupe le plus vos journées", explique Olivier Dufour, Executive Director de Page Personnel. "L’arrivée d’un enfant entraîne forcément un changement des priorités et entraîne également une plus grande responsabilité. Cette modification des priorités amène logiquement à une socialisation au bureau moins forte. Ensuite, vers 50 ans, on constate un retour de cette socialisation car les enfants ont grandi et sont plus autonomes."