Votre talent au service de la Wallonie

En tant que plus grand employeur wallon, le SPW (Service Public de Wallonie) a toujours été actif sur le marché de l’emploi. Conditions de travail attractives, formation continue, mobilité interne, participation à des salons de l’emploi, etc. L’administration met toutes les chances de son côté pour recruter les fonctionnaires de demain.

>> S'inscrire gratuitement 

 

SPW

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme tout employeur, le SPW a été contraint de suspendre ses recrutements en raison de l’épidémie de Coronavirus. En faisant preuve d’adaptabilité, il a continué à préparer ses dossiers, dans l’attente du déconfinement, le 29 mai. À cette date, les processus de sélection ont repris – entre distanciel et présentiel- tout en respectant les mesures sanitaires. «Depuis la sortie du confinement, 4 procédures de sélections statutaires ont été clôturées et 144 personnes en sont lauréates et 148 sélections de contractuels sont en cours», précise Sylvie Marique, secrétaire générale du SPW.

 

Sylvie Marique

Sylvie Marique, secrétaire générale du SPW

 

Pour les différents types de postes au sein de la fonction publique (statutaire ou contractuel), les offres d’emploi sont publiées en ligne (sites web du Selor ou recrutement.wallonie.be). Mais l’administration wallonne entend bien évoluer et rendre ses postes vacants plus visibles: «l’année dernière s’est tenu le premier Job Day du service public de Wallonie qui a rassemblé 2.500 participants, preuve de son attractivité! Il ne faut plus se limiter à la publicité habituelle organisée par le cadre juridique. Il faut aller à la rencontre des personnes en recherche d’emploi pour leur présenter le SPW.» Le SPW participe également à des salons de l’emploi, notamment au Talentum City Namur qui aura lieu le 10 septembre prochain. Il y proposera au moins 20 offres d’emploi. «C’est une manière de nous donner de la visibilité, souvent on ignore tous les arcanes de l’administration et la richesse et la diversité des postes qu’elle a à offrir.» Il est aussi question de multiplier les recrutements car le SPW est une administration avec une pyramide des âges vieillissante: 25% du personnel a plus de 55 ans. «On va devoir remplacer des fonctionnaires qui quittent des fonctions pérennes. C’est donc important d’avoir les bonnes personnes à la bonne place.» Dans les deux prochaines années, l’administration organisera 26 sélections statutaires pour au minimum 600 emplois. Dessinateur, gestionnaire de travaux publics, ouvriers, éclusier, technicien forestier, contrôleur d’aéroport, etc.

Votre expertise au service de votre Région et de ses usagers

Au-delà d’une simple visibilité sur le marché de l’emploi, l’institution wallonne conçoit le recrutement comme un rôle public qu’elle se doit de remplir. «Nous avons cette particularité d’être présent à tous les moments de la vie des citoyens, y compris lors de leur recherche d’emploi.» Quels sont les avantages à travailler au SPW? Assurer un équilibre vie professionnelle : vie privée, œuvrer chaque jour à l’amélioration de la qualité de vie de notre Région et de ses usagers et jouir de belles opportunités de formations. La taille de la structure permet également d’être mobile au sein de l’institution: «Parmi tous nos postes disponibles, 15% sont pourvus par le biais de la mobilité interne. C’est quelque chose qui marche très bien, cela permet de retrouver la motivation lorsqu’on a fait le tour du boulot». Dans cette même optique, le SPW s’est lancé un autre défi: le numérique. «Nous menons avec le gouvernement un plan d’optimisation des dispositifs wallons, mené par la ministre Valérie de Bue, qui vise à insuffler au sein de l’administration une numérisation plus forte et offrir ainsi un meilleur service digital aux citoyens.» On le voit, l’administration n’a de cesse de répondre aux besoins de ses citoyens.

J.D.

Intéressé(e) par un de ces jobs? www.selor.be/fr/emplois

>> S'inscrire gratuitement