Vous avez l’impression de vous faire tondre?

Rédigé par: Youri Demianoff
Date de publication: 14 oct. 2019

logo

Détendez-vous avec cette satire du milieu professionnel !

moutons t2

«Les Moutons», caricature devenue depuis maintenant un an votre rendez-vous hebdomadaire dans le cahier Références Le Soir (samedi), reviennent dans un tome deux. Le duo d’auteurs y (pro)pose un regard décalé et grinçant, acéré mais toujours bon enfant, sur le monde du travail et ses travers.

>> Retrouvez ici tous les lundi une nouvelle planche de la BD

moutons t2 [square]

Auteur bicéphale et quadrumane

Nés de l’imagination et des crayons d’Alsy, un duo d’auteurs bruxellois journalistes de formation, «Les Moutons» posent un regard critique et clairvoyant sur le monde de l’entreprise, ses concepts en perpétuel renouvellement et ses situations (trop) souvent surréalistes. Croquées avec une élégante simplicité au travers de personnages aussi réalistes qu’attachants, elles en sont d’autant plus dédramatisées.

Dépeindre cet univers particulier qu’est l’entreprise…

Happy management, digitalisation, desk sharing, agilité, new ways of working, entreprise libérée, télétravail, burn-out, bore-out, brown-out… Autant de concepts qui évoluent aussi vite que le jargon volontairement spécifique, souvent anglicisé et osons l'avouer parfois aussi incompréhensible qu’horripilant, qui tente de les décrire. Le monde de l’entreprise et les idées qu’il véhicule, interpellent constamment celles et ceux qui les vivent au quotidien, souvent acteurs et parfois victimes, consentantes ou non. Mouton noir ou Mouton de Panurge, somme toute (NDLA, expression issue d’un personnage, Panurge, compagnon de Pantagruel, de François Rabelais, souvent utilisé pour désigner un suiveur), comme nous le décrit Alsy: «En entreprise, on est souvent encouragé à suivre le troupeau. Mais heureusement, les personnalités étant aussi variées que les situations, tout le monde ne le fait pas. Pour les dépeindre, on use et abuse du cynisme. Mais sans être sectaires ou partiaux, tout le monde en prend pour son grade!»

… avec humour et réalisme

Le tout dans un univers que le tandem bruxellois, tout à la fois nourri d’une dizaine d’années (chacun) d’expérience en entreprise publique ou privée [Alsy regroupe les signatures du scénariste (journaliste de formation) et de la dessinatrice (également diplômée en journalisme, ayant suivi une formation en illustration-graphisme à Saint-Luc Bruxelles)], de témoignages divers, d’articles de presse et de concepts managériaux puisés dans les livres, a voulu résolument réaliste. «Nous avons pensé Belouga (l’entreprise dans laquelle évoluent les personnages, dont Roger le Junior Analyst fraîchement recruté dans le premier tome, continuant son ascension depuis le bas de l’échelle) comme une véritable entreprise, avec ses valeurs, ses objectifs, ses stratégies et même ses produits.»

Mais que sont, justement, ces produits vendus par des moutons?

Des tondeuses pardi! Alsy s’en explique: «On se fait tous un peu tondre. L’employé par le manager, le manager par le CEO, le CEO par les actionnaires! Mais ce qu’on souhaite réellement caricaturer, c’est le dysfonctionnement entre la théorie et la pratique. Belouga est une entreprise qui aspire à développer et concrétiser (enfin) le bien-être au travail, et multiplie les fonctions et process pour y parvenir. Et évidemment, cela ne fonctionne pas comme prévu, ce qui crée le côté cocasse des situations.»

Une entreprise particulièrement soucieuse du bien-être de ses travailleurs…?

Le pitch? L´entreprise Belouga, mondialement réputée pour ses tondeuses, améliore chaque jour le bien-être au travail de ses heureux collaborateurs. Les RH simplifient leurs process grâce à une nouvelle app, le homeworking est désormais généralisé (y compris en cas de maladie…), le département tondeuses nez se réorganise en pôle d´expertise au grand dam de Roger et ses collègues. Sur les instructions du Business Process Senior Manager, ils ne seront plus des analystes… mais des experts.

Un univers réaliste et un ton décalé pour susciter réflexion et remise en question

Retrouvez dans ce deuxième tome les scènes de la vie quotidienne chez Belouga, l’entreprise qui concrétise (enfin) le concept du bien-être au travail! Mais en définitive, ce travail d’observation et de transcription du réel a-t-il vocation à le transformer? «Si nous parvenons en même temps à faire rire et à susciter la réflexion autour de ces problèmes vécus par tant de personnes, alors nous aurons doublement atteint notre objectif!», concluent les deux auteurs.

Fruit de leur regard cynique sur le monde de l’entreprise, cette bande dessinée mêle subtilement environnement réaliste et situations surréalistes. Un concept bien belge en somme.