Zoom sur l’imagerie médicale du CHU de Charleroi

Date de publication: 31 mars 2022
Catégorie:

ISPPC

Le service engage de nouveaux talents et ouvre aussi ses postes aux infirmier.e.s 

Avec ses quatre sites hospitaliers et ses sept polycliniques, le CHU de Charleroi est l’un des plus grands employeurs de la région et dispose de technologies de pointe dans la plupart des disciplines liées aux soins de santé. Sonservice d’Imagerie médicale ne fait pas exception à la règle: il est équipéd’appareils de haute technologie, tant en radiologie conventionnelle (entièrement numérisée) qu’en imagerie interventionnelle, tomodensitométrie –CT Scan, ou en médecine nucléaire avec deux SPECT-CT et des gamma-caméras. Dans les dernières acquisitions, citons le seul Cone Beam CT de la région de Charleroi et l’installation, en juin prochain, d’une IRM de dernière génération. «L’Imagerie médicale est un outil fondamental au fonctionnement d’un hôpital, expliquele Dr Massoud Moradi, chef de service. Notre équipe se compose de 80 technologues, de 38 radiologues et de 7 nucléaristes. Sans oublier la trentaine de secrétaires qui s’occupent du travail administratif. Une charge non négligeable puisqu’en 2021, nous avons réalisé près de 200.000 examens, dont 3.600 scanners COVID».

Que ce soit en examen programmé ou en urgence, le service d’Imagerie médicale tourne à plein régime, en collaboration avec les autres disciplines médicales, notamment au sein d’un pôle d’excellence des neurosciences, ainsi que pour l’accueil des sportifs de haut niveau via Charleroi Sport Santé. Pour maintenir la qualité et le volume des prestations, le CHU de Charleroi désire donc recruter de nouveaux collaborateurs pour compléter ses équipes. «Nous recherchons bien entendu des technologues diplômés mais nous ouvrons également les postes aux infirmier.e.s qui s’engageront à suivre une formation de minimum 50 heures en radioprotection. Cela permettrait donc à des membres du personnel infirmier de réorienter leur carrière, tout en restant dans un milieu hospitalier», poursuit le Dr Moradi.

Outre le fait de travailler dans un environnement de pointe, les nouveaux collaborateurs pourront bénéficier des avantages à travailler pour l’ISPPC, dont fait partie le CHU de Charleroi : chèques-repas, 6 jours de congés supplémentaires liés à l’assiduité et 3,5 extra-légaux, avantages en matière de soins de santé, mobilité possible entre les sites hospitaliers et polycliniques, formation permanente,remboursement des frais de transport en commun, reprise de l’ancienneté à 100% et surtout, un CDI d’emblée!