1 CHEF DE PROGRAMME INFORMATIQUE (expert universitaire) (M/F/X)

Recruteur
SPW
Région
Namur (Ville) (BE)
Publication
mardi 15 mai 2018
Date limite
mercredi 6 juin 2018
Réf
EXP-DTIC-PRI/Chef de programme
Type de contrat
CDI
Temps de travail
Temps plein

Le Service Public de Wallonie recherche

1 Chef de programme informatique (expert universitaire) (M/F/X)
au sein du Département informatique.

Au sein du Département informatique (DTIC) du Service Public de Wallonie, vous assurez de manière générale l’analyse métier et fonctionnelle de projets IT menés par le Département informatique pour développer ses services, ou de projets menés pour compte des directions générales « métier » du SPW.

En particulier, vous êtes responsable du côté IT d’un programme de transformation numérique portant sur la refonte du système informatique de la Direction générale opérationnelle de la fiscalité (DGO7) au sein du SPW. 

La DGO7 dispose actuellement d’un ensemble d’applications informatiques qui lui permettent d’assurer ses missions de collecte des moyens destinés à contribuer au financement des politiques régionales wallonnes. Ces applications informatiques ont été mises en place de manière spécifique, pour répondre chacune aux besoins des différentes taxes régionales : redevance radio-télévision, taxe de mise en circulation et de circulation, prélèvement kilométrique, pour ne citer que les plus connues. La diversité des applications actuelles et le manque d’intégration et d’échanges entre elles sont source de nombreux aléas opérationnels pour les agents de la DGO7, qui doivent combler le manque d’efficience lié aux problèmes informatiques par des efforts humains.

De plus, le futur transfert du précompte immobilier et des droits de succession et d’enregistrement, du Fédéral vers les Régions, entériné suite à la 5ème réforme de l’Etat, va fortement impacter cette situation.

Pour répondre à ces besoins, il est nécessaire d’adapter le système d’information de la DGO7, à plusieurs niveaux. Ces adaptations ont pour but final de permettre à la DGO7 de rencontrer à la fois les objectifs :

  • d’efficience de l’organisation et des outils informatiques pour supporter le travail des agents,
  • d’ouverture pour favoriser l’autonomie du redevable,
  • d’amélioration de la gestion des demandes et des échanges avec le redevable pour garantir un traitement systématique et équitable, dans les meilleurs délais.

L’ensemble de ces défis sont repris au sein d’un programme global de transformation de la DGO7, dénommé « CAPRI ». Dans ce programme, la priorité sera mise dans un premier temps sur l’objectif de reprise de compétences du précompte immobilier, en s’assurant que les investissements réalisés pour cette reprise seront réutilisables par la suite pour atteindre les objectifs globaux de CAPRI.

En tant que chef de programme IT, vous renforcez le bureau de projet du DTIC s’appuyant lui-même sur des ressources du département informatique, notamment au niveau de l’exploitation et de l’architecture informatiques. Vous rapportez directement au directeur de la Direction des Solutions logicielles et des projets au sein de ce département informatique. Ce programme étant stratégique pour le gouvernement, vous bénéficiez de l’appui des services métiers de la Direction générale de la Fiscalité (DGO7) qui prennent en charge le pilotage des aspects métier du programme.

Dans ce cadre, vos responsabilités sont les suivantes :

  • Initiation, gestion et suivi d’un programme de projets innovants en étant notamment attentif à la qualité des solutions délivrées, à la gestion de la connaissance, aux liens avec la gestion de l’infrastructure, … il s’agit de projets complexes et pluridisciplinaires qui requièrent notamment l’utilisation de diverses techniques informatiques et exigent la coordination de plusieurs intervenants internes et/ou externes ;
  • définition et suivi d’une feuille de route reprenant l’ensemble des projets du programme en tenant compte des contraintes et des interdépendances entre les projets. Participation à la priorisation des projets du programme ;
  • définition des « business cases » et des bénéfices attendus ;
  • communication adéquate sur le programme aux différents niveaux de l’organisation ;
  • réalisation d’études (identification des besoins fonctionnels, recherche des solutions envisageables et de la contribution possible de la technique informatique, …) ;
  • collecte pour les besoins du programme, des besoins des utilisateurs en termes de fournitures et services informatiques ;
  • supervision, définition et/ou mise en œuvre de solutions informatiques répondant aux besoins en étant attentif à la documentation et à la gestion des changements (ITIL) ;
  • rédaction de normes, de prescriptions fonctionnelles et techniques nécessaires à la conclusion de contrats de sous-traitance portant sur le développement ou la maintenance de projets informatiques ;
  • rédaction et mise à jour de procédures, consignes et documents techniques ;
  • encadrement des différents chefs de projets impliqués dans la bonne réalisation des projets du programme (orienté fiscalité).

Vous entretenez avec vos clients internes des contacts professionnels réguliers vous permettant de comprendre leurs besoins stratégiques ou opérationnels et de formuler des pistes d’optimisation.

Lieu de travail : Namur (bâtiment jouxtant la gare)

Diplôme :

Diplôme de niveau universitaire ou de l’enseignement supérieur de type long équivalent (délivré dans une qualification informatique ou électronique ou en sciences mathématiques) donnant accès à un métier informatique de niveau A dans la fonction publique: Ingénieur civil, Ingénieur industriel en électricité finalité informatique, maître en informatique, en informatique et sciences humaines, en sciences mathématiques,…

Expérience professionnelle :

Vous justifiez d’une expérience professionnelle en informatique de minimum 6 années, dont au moins 2 années comme chef de programme.

Compétences techniques :

Vous disposez des connaissances et de la maîtrise suffisante dans les domaines d’activités, standards techniques, méthodologies, référentiels de bonnes pratiques et outils technologiques nécessaires à la l’exercice de la fonction décrite dans la présente fiche et notamment :

  • compétence en techniques et outils de planification ;
  • compétence en gestion de programme : définir et gérer un programme en lien avec les bénéfices attendus et en tenant compte des diverses contraintes ;
  • gestion de projets – Identifier les acteurs, les outils méthodologiques (méthodologie PMBOK ou équivalent, Agile), les ressources nécessaires et les risques potentiels inhérents à un projet, le mettre en œuvre et en gérer les différentes phases de vie ;
  • connaissance en développements applicatifs : gérer la conception, la construction, l’intégration et l’évolution de développements applicatifs ;
  • avis technique – Emettre des avis techniques argumentés et pertinents ;
  • connaissance de la méthodologie des points de fonctions (IFPUG).

Compétences comportementales :

  • communication – Communiquer avec autrui en s’assurant de la compréhension de l’information reçue et transmise ;
  • rigueur: réaliser son travail avec exactitude, méthode et précision ;
  • planification du travail : Organiser son travail en tenant compte des délais et des priorités ;
  • intégrer l’information – Etablir des liens entre diverses données, concevoir des alternatives et tirer des conclusions adéquates ;
  • travailler en équipe – Créer et améliorer l’esprit d’équipe en partageant ses avis et ses idées et en contribuant à la résolution de conflits entre collègues ;
  • assertivité – Défendre un point de vue ou l’application d’une règle par un échange positif en préservant la qualité des relations professionnelles ;
  • atteindre les objectifs – S’impliquer et démontrer de la volonté et de l’ambition afin de générer des résultats et assumer la responsabilité de la qualité des actions entreprises ;
  • autonomie – Accomplir son travail sans supervision directe ;
  • polyvalence – Passer aisément d’une activité et/ou d’un projet à un autre en fonction des besoins du service ;
  • planification du travail – Organiser son travail en tenant compte des délais et des priorités ;
  • gestion du stress – Demeurer efficace en situation de stress en conservant sa capacité à prendre des décisions réfléchies et en maîtrisant ses émotions.

Employeur détail

Le Service public de Wallonie (SPW) est une administration dépendant du Gouvernement wallon. Il assure l’exercice de fonctions collectives au bénéfice de chaque citoyen et usager. Il représente une organisation constituée d’une dizaine de milliers de personnes, exerçant des activités au départ de sites centraux principalement situés à Namur et de sites locaux (pour les missions de service public « de proximité ») dispersés partout en Wallonie. Chaque ministre, membre du Gouvernement wallon, dispose d’une équipe de collaborateurs constituant son cabinet.

L’informatique est une compétence ministérielle attribuée à Madame Alda GREOLI, Vice-Présidente du Gouvernement wallon, Ministre de l’Action sociale, de la Santé, de l’Egalité des chances, de la Fonction publique et de la Simplification administrative. Elle coordonne les politiques menées et dispose d’une partie des moyens d’action nécessaires pour assurer la fourniture des services de base et notamment d’infrastructure. Les ministres concernés par les compétences « métier » financent les développements de leurs applications spécifiques, celles-ci devant être validées d’un point de vue architecture, méthodologie, outils, gestion de portefeuille, etc. dans une perspective d’intégration, d’interopérabilité et de « re-usability », par l’informatique transversale.

Cette informatique transversale est assurée au sein du SPW, par le Département des Technologies de l’information et de la communication (DTIC). Ce Département constitué de plus de 80 collaborateurs internes de formations pluri-disciplinaires est intégré au sein de la Direction générale transversale du Budget, de la Logistique et des Technologies de l’information et de la communication (DGT).

Le département TIC est responsable au sein du SPW, des principales missions suivantes:

  • développer une approche d’architecture de système d’information portant tant sur les choix d’infrastructure logicielle, matérielle, données ;
  • développer une approche globale de la sécurité des systèmes d’information ;
  • développer l’offre de solutions informatiques alignées sur les besoins des utilisateurs et les stratégies décidées par le Gouvernement (marshall 4.0, ensemble simplifions, …) ;
  • promouvoir l’approche globale de gestion de projets au sein du SPW visant à augmenter l’efficience et l’efficacité des investissements en projets informatiques.

Les trois directions mises en place dans cette perspective au sein du département TIC sont :

  • une direction de l’architecture et de la sécurité ;
  • une direction des solutions logicielles et des projets comportant un bureau de projet et des centres d’expertise dans des domaines techniques transversaux (processus, content management system, ged, informatique décisionnelle …).La fonction proposée s’exerce dans cette direction.
  • une direction de l’exploitation en charge de l’exploitation au quotidien des solutions déployées sur l’infrastructure (réseau et téléphonie, serveur, bureautique et service management).

Une équipe transversale sous la supervision directe du responsable de département assure les fonctions de support juridique, achat, secrétariat, comptabilité,… nécessaires au fonctionnement du département.

 

Le fonctionnement de ces directions repose sur une collaboration étroite des équipes tant au sein des directions du DTIC, qu’entre ce département et les directions générales et cabinets du Gouvernement wallon qui en sont les clients principaux.

La stratégie de sourcing définie par le gouvernement pour le DTIC consiste à assurer :

  • avec des prestataires sous contrat de service sélectionnés au terme de procédures de marché public, la fourniture des services opérationnels tant de gestion d’infrastructure que de développements d’applications dans le cadre de projets ;
  • avec des ressources internes, l’alignement stratégique, les choix d’architecture, la définition des exigences, la supervision de mise en œuvre, le contrôle qualité et l’organisation pérenne du service.

La fonction s’inscrit dans cette stratégie et implique donc la collaboration régulière avec des fournisseurs externes intervenant dans le cadre de contrats de services, sur base d’objectifs mesurables.

Comment postuler valablement ?

Pour être recevables, les actes de candidature doivent :

  • répondre aux exigences communes et aux exigences reprises dans le profil de la fonction postulée ;
  • être adressés à la direction des solutions logicielles et des projets pour le 6/6/2018 au plus tard via le formulaire en ligne ;
  • comprendre un CV à jour ;
  • comprendre une LETTRE DE MOTIVATION spécifique à la fonction, avec la référence : « EXP-DTIC-PRI/Chef de programme » et annexée au formulaire en ligne ;
  • comprendre une COPIE DU DIPLÔME requis pour la fonction annexée au formulaire en ligne ;

 

(Les fonctions sont identiques. Vous postulez donc indifféremment pour l’une et l’autre) Ultérieurement, un EXTRAIT DE CASIER JUDICIAIRE sera demandé à l’agent (cette dernière pièce doit être fournie à l'employeur au plus tard le jour de l'engagement éventuel).

Les dossiers de candidature feront l’objet d’un premier examen par la commission de sélection, destiné à vérifier que les personnes candidates répondent aux exigences générales, de qualification et d’expérience susmentionnées. Une première présélection pourra être effectuée sur base des lettres de motivation et des curriculum vitae.

La procédure de sélection pourra comporter plusieurs épreuves successives. Les actes de candidatures se feront en ligne. Si vous éprouvez des difficultés concernant votre candidature en ligne, vous pouvez nous contacter au 081/24.96.40.

EXIGENCES COMMUNES POUR TOUT ENGAGEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE RÉGIONALE.

 

Selon les dispositions de l’article 4 de l’arrêté du Gouvernement wallon du 18.12.2003 relatif aux conditions d’engagement et à la situation administrative et pécuniaire des membres du personnel contractuel, les personnes à engager par contrat de travail doivent satisfaire aux conditions suivantes:

1. jouir des droits civils et politiques ;

2. satisfaire aux lois sur la milice ;

3. justifier de la possession de l’aptitude médicale exigée pour la fonction à exercer ;

4. être porteur d’un diplôme ou d’un certificat d’étude en rapport avec le niveau de l’emploi à conférer;

5. être d’une conduite correspondant aux exigences de l’emploi à pourvoir ; Ces conditions doivent être maintenues tout au long de l’exécution du contrat.

Certificat de milice

Le certificat de milice ne sera pas exigé.

Diplôme obtenu dans un pays autre que la Belgique

Si votre diplôme a été obtenu à l’étranger, vous devez fournir une attestation d’équivalence à un des diplômes requis pour ce poste délivrée par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française de Belgique). Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site d'équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Connaissance de la langue française

Le candidat doit être titulaire d’un diplôme ou certificat d’études délivré en français par un établissement d’enseignement belge ou de tout autre pays pour autant que l’enseignement attesté ait été donné dans la langue requise. A défaut de pouvoir produire un tel document, vous devez fournir la preuve de la réussite d’un examen linguistique en langue française organisé par Selor. Cette condition doit être remplie au plus tard au moment de l’engagement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de Selor.

Titres de séjour et de travail

Le candidat doit satisfaire aux législations relatives à l’accès au territoire Belge et aux autorisations de travail. Il devra fournir les documents adéquats au plus tard au moment de l’engagement. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de l'emploi du Service Public de Wallonie.

Personnes en situation de handicap.

Le Service public de Wallonie (ou nom de l’Organisme d’intérêt général) veille à lutter contre les discriminations et à valoriser les compétences des personnes en situation de handicap.

Si vous souffrez d’un handicap, il vous est possible de demander un aménagement raisonnable de la procédure de sélection. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez informer la personne qui réceptionne les candidatures quand vous postulez. Si votre candidature est retenue, vous devrez fournir une attestation et expliquer les adaptations raisonnables dont vous voudriez bénéficier.

L’agent sera engagé comme expert dans le cadre d’un contrat d’engagement A4/2. Le contrat sera conclu à durée indéterminée.

Conditions d'engagement et de rémunération

L’expert bénéficiera du barème de rémunération correspondant au grade A4/2 (à partir de 61 681,16 € (annuel brut indexé pour 6 ans d’expérience); avec possibilité de valoriser l’ancienneté acquise dans le secteur privé (maximum 6 années d’expérience directement utile à la fonction) et dans le secteur public (toutes les années sont prises en compte).

Les membres du personnel bénéficient de chèques-repas, d’une assurance hospitalisation, d’une prime de fin d’année et d’un pécule de vacances.

Les frais liés aux parcours domicile/lieu de travail effectués en transport en commun font l’objet d’un remboursement intégral. L’unique site d’implantation du département TIC est contigu à la gare de Namur et dispose d’un parking privé.

L’entrée en fonction est prévue aussi vite que possible, en fonction de la disponibilité des candidats.

 

Informations complémentaires

  • Concernant la fonction : Monsieur Yvon LOYAERTS, Directeur Général de la DGO2 – 081/77.26.80
  • Concernant les dossiers de candidature : Gisèle Warichet, Chargée de sélection – 081/24.97.19

Emplois similaires

Emplois similaires