Offre d'emploi : Conseiller en aménagement du territoire et urbanisme

Région
Hainaut
Salaire
Echelle barémique A1 (minimum : 22.032,79 et maximum : 34.226,06) à l’indice 138,01
Publication
jeudi 28 octobre 2021
Date limite
dimanche 12 décembre 2021
Contact
NANCY NOEL
Niveau d'expérience
Non communiqué
Type de contrat
CDI
Temps de travail
Temps plein
Langue(s) souhaitée(s)
Français
  • Assurer le secrétariat de la CCATM (commission communale d'aménagement du territoire et de la mobilité).
  • Assurer le traitement et l’élaboration d’avis circonstanciés pour les sept types de dossiers suivants : avis préalable du Collège communal sur un avant-projet, permis d’urbanisme et permis d’urbanisme de constructions groupées, permis d’urbanisation, permis uniques, permis d’implantation commerciale et permis intégrés.
  • Gérer les marchés publics de service ayant un lien avec les missions d'aménagement du territoire.
  • Gérer les plans et schémas relatifs à l'aménagement du territoire.
  • Gérer les priorités et les échéances des dossiers du service.
  • Préparer les dossiers relatifs à l'aménagement du territoire à soumettre à l'ordre du jour du Collège et du Conseil communal et en assurer le suivi.
  • Analyser et comparer les offres des bureaux d'études dans le domaine de l'aménagement du territoire, en collaboration avec le service marchés publics.
  • Analyser les besoins du service : organisation, matériel, budget.
  • Analyser les permis d'urbanisme d'un point de vue technique et rendre un avis circonstancié au collège.
  • Étudier les clauses techniques relatives à l'aménagement du territoire.
  • Étudier les demandes des agents et des services commanditaires.
  • Attirer l'attention sur les points importants et risques directement liés au service.
  • Veiller au respect des délais repris dans les cahiers des charges, dossiers subsidiés, ...
  • Vérifier les courriers sortants des services du département (relecture, vérification).
  • Mettre à jour les données sur le site internet de la Commune.
  • Se tenir au courant des évolutions dans les domaines de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire.
  • Vulgariser les conclusions des études techniques pour permettre aux décideurs de se positionner.